Où, quoi, comment? / ¿Dónde, qué, cómo? / Where, what, how?

”image” « Où vas-tu? Que feras-tu? Comment vas-tu Voyager et Vivre? »
”image” « ¿Adónde vas? ¿Qué harás? ¿Cómo vas a Viajar y Vivir? »
”image” « Where are you going to? What will you do? How will you Travel and Live? »

”image” ”image” ”image” Trilingual page

Le parcours et le planning prévisionnels
/ El recorrido y la planificación provisionales / Projected route and schedule

Apéritif :

  • ”image” Noël 2009 : Bourgogne en famille
  • ”image” Enero 2010 : último mes en Madrid, trabajando, organizando, preparando… y despidiéndome (es decir quedando, bebiendo, comiendo, charlando, festejando, etc.)
  • ”image” Du 4 au 9 février : 1ère étape à Brest
  • 9 février : Paris (et départ pour Sydney via Londres le 10 au matin)

1st part : Australia and New-Zealand, 5 months and a half

  • ”image” February 2010 : Sydney + Tasmania
  • March 2010 : Tasmania + Melbourne
  • ”image” April 2010 : Melbourne (and Great Ocean Road) -> Adelaïde + New Zealand
  • ”image” May 2010 : New Zealand + Perth
  • June 2010 : Adelaide + Alice Springs and Uluru (Ayers Rock) + Darwin, Litchfield National Park and Kakadu National Park
  • July 2010 : Cairns -> Brisbane -> Sydney (till July 27th)

2ª parte : América del Sur, 6 meses

  • ”image” 27 de julio hasta 15 de  septiembre 2010 : Brasil (7 semanas)
    Ribeirão Preto, Brasília, São Luís, Fortaleza, Recife, Salvador de Bahia, Rio de Janeiro, Foz do Iguaçu, São Paulo, más playas, parques nacionales y más cosas…
    Itinerario provisional sobre mapa / Itinéraire prévisionnel sur carte / Planned itinerary on map
  • ”image” 15 de septiembre hasta 26 de octubre 2010 : Perú (¿y Bolivia?) (6 semanas)
    Lima (2 días) – Huaraz y cordilleras blancas, Trujillo, Cojamarca (10 a 12 días) – Arequipa (4 o 5 días) – Puno, lago Titicaca, La Paz (6 o 7 días) – Cuzco (3 días) – Camino Inca (4 días, 16-19 de octubre) – Machu Picchu (1 día) – Cuzco (otra vez, 1 o 2 días) – Ayacucho (2 días) – Lima otra vez (2 días)
    Itinerario provisional sobre mapa / Itinéraire prévisionnel sur carte / Planned itinerary on map
  • ”image” ”image” 27 de octubre hasta finales de diciembre 2010 : Chile y Argentina (1ª parte)
    ”image” Santiago de Chile y Valparaíso, luego rumbo al sur : Santa Cruz (Colchagua), Talca, Buchupureo, Pucón, Valdivia, Chiloé, ”image” Bariloche, El Bolsón, ”image” Coihaique, Chile Chico, ”image” El Chaltén, Cerro Fitzroy, Calafate, Glaciar Perito Moreno, ”image” Parque Torres del Paine, ”image” Ushuaia (Tierra de Fuego)
    * Suprimido de mi ruta el parque Pumalin, cerrado debido a los daños que provocó la erupción del volcán Chaitén, en mayo 2008
    Itinerario provisional sobre mapa / Itinéraire prévisionnel sur carte / Planned itinerary on map
  • ”image” Finales de diciembre 2010 y enero 2011 : Argentina (2ª parte) y tal vez un poco de Uruguay
    Buenos Aires, Mendoza, Córdoba, tal vez Montevideo y Colonia del Sacramento

Fin : vuelta a ”image” Madrid el jueves 27 de enero de 2011

Et après? / Y después, ¿qué? / And then?

.

”image” Le quoi et le comment

”image” versión española más abajo ”image” english version not available

Comme je l’ai déjà dit ici et , l’idée est de Voyager en prenant le temps, prendre le temps de vivre… dans les lieux que je visiterai, avec les gens que je croiserai. Le parcours et le planning prévisionnels ci-dessus ne sont donc pour le moment qu’indicatifs. Ils seront forcément révisés au fur et à mesure. Tiens ! Ça me rappelle la méthodologie mise en oeuvre sur nos projets informatiques, avec sa tactique itérative et sa stratégie incrémentale ! Mais j’avoue que je suis plus proche de l’analogie avec la course au large, ses bords et ses bouées de passage… Petit clin d’oeil à mes formateurs ès-méthodologie, aux auditeurs de ma session de formation et à mes autres collègues informaticiens !

Je voyagerai donc au rythme qui me plaira, selon l’humeur, le feeling, les rencontres, les opportunités, les finances… et aussi selon vos éventuels suggestions et plans pour me rejoindre (à vos claviers!) Selon les mêmes critères, il est possible que je fasse des détours ou prenne au contraire des raccourcis. Je ne pense donc pas réserver très à l’avance mes transports et hébergements, à moins que ces réservations soient flexibles.

Concernant les transports, je souhaite utiliser différents modes (avion, train, bus, véhicule de location) selon la longueur et l’intérêt des trajets, selon le coût financier (pour que mon projet de voyages soit durable) et le coût écologique aussi (pour le développement durable !)

Pour l’hébergement, mon budget mais aussi mon intérêt pour Vivre le Voyage, retirer des expériences et rencontrer des gens, m’incitent à retenir 2 formules principales :

  • hébergement chez l’habitant, par exemples CouchSurfing (« surfer les canapés ») ou Wwoofing (hébergement et nourriture contre quelques heures de travail par jour, principalement dans le secteur de l’agriculture biologique, système particulièrement développé en Australie et Nouvelle-Zélande), etc.
  • auberges de jeunesse, campings (avec location car je ne compte pas traîner une tente) et autres formules économiques pour routards et autres globe-trotteurs sac au dos.

L’objectif est de passer au moins 50% de mes nuits avec la première formule. Je n’exclue pas de recourir aussi à d’autres formules à l’occasion, notamment le van (ou camping-car léger) et peut-être quelques hôtels de temps en temps en profitant des promotions et/ou pour se faire un petit plaisir.

Et à quoi passerai-je mon temps ? Eh bien, je vais encore me répéter… A Vivre le Voyage, ce qui devrait contribuer à satisfaire mon envie de Voyager la Vie. A visiter, me balader, découvrir, regarder, écouter, sentir, goûter, toucher (sans abîmer), lire, apprendre, rencontrer, discuter, échanger, penser, réfléchir, écrire, communiquer, planifier, bouger, respirer, me reposer, etc.

Et travailler aussi ? Pourquoi pas, mais d’une façon différente, en tout cas pas de façon salariée. D’abord parce que ça n’est pas le but, d’autre part parce que mon visa australien (pour ne parler que de celui-ci pour le moment) ne me le permet pas. En revanche, travailler pour se rendre utile, rendre service, rencontrer, découvrir, apprendre… et accessoirement être logé, nourri, blanchi ou avoir un peu d’argent de poche… pourquoi pas ! Vendanges ou autres cueillettes de fruits et légumes, travail éducatif ou environnemental, petits boulots en hôtellerie-restauration sont des possibilités. Journalisme aussi : ce blog participatif trilingue en sera un support, peut-être pas le seul… si je peux faire des piges ou chroniques pour des agences, journaux ou magazines.

Bref, comme vous le voyez, j’ai pas mal d’idées mais je ne veux fermer aucune porte, saisir les opportunités, suivre mon inspiration… et écouter vos suggestions, profiter de vos tuyaux…

Vous aussi, vous pouvez participer au Voyage !

.

”image” El ¿qué? y el ¿cómo?

.
Como ya lo escribí  aquíahí, mi idea es  Viajar tomándome el tiempo, tomarme el tiempo de vivir… en los lugares que visitaré, con la gente que encontraré. El recorrido y el planning provisionales aquí arriba sólo son indicativos por el momento. Inevitablemente se revisarán a medida que pasen los días de mi viaje. ¡Mira! Eso me acuerda la nueva metodología aplicada en nuestros proyectos informáticos, con su táctica iterativa y su estrategia incremental. Pero concedo que soy más cerca de la analogía con la regata, sus rumbos y sus boyas… Pequeño guiño para mis formadores en metodología, a los asistentes de mi sesión de formación y a mis otros compañeros informáticos.

Entonces viajaré al ritmo que me apetezca, según el humor, la sensación, los encuentros, las oportunidades, el dinero… y también según vuestras sugerencias o vuestros planes para reuniros conmigo (¡decidme!) Según los mismos criterios, es posible que haga rodeos o al contrario coja atajos. Entonces probablemente no reservaré con mucha antelación tanto los transportes como los alojamientos, salvo que estas reservas sean flexibles.

En cuanto a los transportes, quiero usar distintos modos (avión, tren, autobús, vehículo de alquiler) según la distancia y el interés de los trayectos, según el coste (para que mi proyecto dure más) y el coste ecológico también (para el desarrollo sostenible).

Para el alojamiento, mi presupuesto, pero también mi interés para Vivir el Viaje, sacar experiencias y encontrar gente me incitan a privilegiar 2 opciones principales :

  • Alojamiento en casa de particulares, por ejemplos CouchSurfing (« navegar de sofá en sofá ») o Wwoofing (alojamiento y comida en contra de unas horas diarias de trabajo, principalmente en el sector agrícola biológico, sistema especialmente desarrollado en Australia y Nueva-Zelanda), etc.
  • albergues, cámpings (con alquiler porque no voy a llevar una tienda por todo el viaje) y otras fórmulas económicas para trotamundos mochileros.

El objetivo es pasar más de 50% de las noches con la primera fórmula. No descarto tampoco recurrir a otras fórmulas cuando se de la ocasión, especialmente el auto caravana y tal vez unos hoteles de vez en cuando aprovechando ofertas y/o para un capricho.

Y ¿cómo voy a pasar el tiempo? ¿Qué voy a hacer? Pues otra vez voy a repetirme… Voy a Vivir el Viaje, lo que debería contribuir en satisfacer mis ganas de Viajar la Vida. A visitar, pasearme, descubrir, mirar, escuchar, sentir, gustar, tocar (sin dañar), leer, aprender, encontrar, hablar, compartir, pensar, reflexionar, escribir, comunicar, planificar, mover, respirar, descansar, etc.

Y ¿trabajar también? ¿Por qué no? Pero de una manera distinta, en ningún caso de manera asalariada. Primero porque no es la meta, segundo porque mi visado australiano (sólo hablo de éste de momento) no me lo permite. En cambio, trabajar para ser útil, para hacer un favor, para encontrar, descubrir, aprender… y, de manera accesoria, tener en cambio el alojamiento, la comida o dinera para los gastos menudos… ¿por qué no? Vendimias u otras cosecahs, trabajo educativo o para el medio ambiental, trabajillos en la hostelería o la restauración son posibilidades. Periodismo también : este blog participativo trilingüe será un medio, tal vez no el único… si puedo trabajat pagado por líneas para unas agencias, periódicos o revistas.

Resumiendo, como lo véis, tengo bastante ideas pero no quiero cerrar ninguna puerta, aprovechar las oportunidades, seguir la inspiración del momento… y escuchar vuestras sugerencias, aprovechar vuestros consejos…

Vosotros también podéis participar en el Viaje

10 commentaires pour Où, quoi, comment? / ¿Dónde, qué, cómo? / Where, what, how?

  1. bretona de adopción dit :

    Tengo entendido que en Nueva Zelanda lo de la autocaravana es una opción muy buena y son todo facilidades para eso… nosotros esperamos comprobarlo pronto… y en América del Sur, aquí tienes dos expertos en la Patagonia Argentina, para cualquier cosa que necesites (mapas, albergues, consejos…), aunque eso queda bastante lejano aún!!!

  2. Nathalie dit :

    Bonnes fêtes en famille et si tu passes pas loin de Lyon en février, n’hésite pas à faire signe ! Nathalie

  3. Sylvain et Carole dit :

    Salut Cousin,

    Nous avons des amis qui habitent en Indonésie, et qui lors des dernières vacances scolaires de leurs enfants, ont fait le tour de la Nouvelle Zélande en camping car. Le résultat,… tout simplement génial !!! Les paysages, les gens, la culture tout leur a plus ! Du coup, ils ont prolongés une fois sur place car ils ont vraiment adorés.. Nous pensons donc avec Carole que ce serait dommage d’être dans cette région du monde sans faire un détour vers cette petite île qui semble si acceuillante.

    Si nous n’avons pas la possibilité de nous voir durant ces fêtes de fin d’année, donnes le bonjour à tout le reste de ta famille. je suis sûr que ton voyage risque d’alimenter une grande partie des conversations des repas de fin d’année….

    Bises à tout le monde de notre part, et à bientôt sur ce blog.

    Sylvain, Carole et les enfants.

    • Rémy LASSET dit :

      Merci pour ce nouveau commentaire fort intéressant. J’avais oublié d’ôter le point d’interrogation sur la Nouvelle-Zélande. Maintenant que l’option est de ne pas repasser par l’Europe en été, j’aurai plus de temps et je ne manquerai donc pas de visiter la Nouvelle-Zélande qui en effet ne semble pas manquer d’attraits.
      Je serai dans notre cher village d’enfance du 21 au 27 ou 28 décembre. Si vous voulez passer, ça sera sympa de vous revoir! 🙂
      Bises à tous les 4

  4. Georges-Henri et Christine dit :

    Bonjour Rémi,
    Nous arriverons à Cairns dans la journée du 22 juin (programme et horaire à préciser) et serons heureux de te rencontrer si possible; nous te tiendrons au courant.
    Amitiés.

  5. barral olivier dit :

    holà remy
    je jète un oeil de temps en temps sur ton blog. ton projet est enivrant !
    pensées pour toi
    et l’année prochaine c’est l’année des 40 ans, ça pourrait être un gros prétexte pour fair la fête !

    à @+
    olive

    • Rémy LASSET dit :

      Hola Olive
      Oui ça pourrait être sympa de refaire ça, 10 ans après… Mais… depuis quand faut-il un prétexte pour faire la fête? 😉
      Merci pour les complements et… see ya!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s