Miraflores me da la bienvenida a Perú : gastronomía y… ¡flores!

”image” ¡Otro país más! El pasado miércoles, poco antes de las 23 horas locales (el jueves a las 6 de la mañana en España), llegué al aeropuerto de Lima. Por fin me toca un país hispanohablante. Y la verdad es que durante los 2 primeros días todavía me salía el « obrigado » en lugar de « gracias »… El taxista mandado por el hostal que había reservado me esperaba en la salida de la aduana con una pancarta donde mi nombre era escrito en letras enormes. Hay que decir primero que tengo la suerte de tener un nombre y un apellido muy cortos y segundo que había un montón de gente y casi la mitad llevado un cartel con el nombre de una persona.
Me quedé entonces en un hostal de Miraflores, 5 kilómetros al sur del centro de Lima. El primer día, empecé por explorar este barrio moderno, residencial y turístico. En el final de la Avenida José Larco, precisamente en el Parque Central de Miraflores, empezaba este mismo día la feria Peruflora. Unos kioscos de jardinería y floristería exponían y vendían sus mercancías. Pero lo que me llamó la atención fue una alfombra puesta en la acera delante del parque, hecha de pétalos de flores. Los pétalos estaban colocados simplemente por el suelo, y se les vaporizaban de agua de vez en cuando para que se conserven y también para que el viento no les quite. Esta alfombra presentaba varios cuadros y muchos colores, la mayoría subidos. Casi se oía un « ¡Bienvenido a Perú! » 🙂
Pues como os imagináis, el camino me pareció tan bueno que seguí adelante. Porque el objetivo de mi paseo era la Huaca Pucllana. ¿Qué es una huaca? Pues eso os lo contaré en un próximo artículo…
Pero como ya era la una de la tarde, y que tanto un peruano encontrado en Auckland como mi guía Lonely Planet recomendaban el restaurante Huaca Pucllana, junto a la huaca, pues me animé a entrar en éste, a pesar de que no se parece a un restaurante para mochileros… Pero bueno, con el cambio favorable, para celebrar mi llegada a Perú y quitarme esta hambre que me vino al escribir el artículo sobre la gastronomía brasileña… tenía muchos motivos para entrar. Las mesas eran dispuestas en una terraza con vista directa a la huaca. Los clientes eran más hombres y mujeres de negocios, a veces peruanos llevando aquí a sus socios extranjeros. Tomé mi primer pisco sour, el aperitivo peruano típico y luego mi primer ceviche, el ceviche especial de la casa, « ceviche Pucllana ». Éste llevaba no solamente pescado sino también gambas y pulpos. Por supuesto, todo eso marinado en un jugo de limón y acompañado con yuca (mandioca) y 2 tipos de maíz. ¡Una delicia! Y bueno, como iba a resistir a terminar una buena comida sin postre… preferentemente con chocolate. Pues eso, tal vez es la comida que me ha costado más desde 7 meses que estoy viajando pero al final, fueron sólo 98 soles (29 €), con una botella de agua además, mientras en cualquier otro país por donde ya me he pasado, una comida y un servicio de esta calidad me hubiera costado entre 2 (en Brasil) y 5 veces más (en Australia). Y bueno, los 2 días siguientes, encontré muy buenos menús del día para entre 3 y 4 €, así que compensa.
Este país ¡ya me encanta!

”image” Traduction du titre : Miraflores me souhaite la bienvenue au Pérou : gastronomie et… fleurs! [NDLR : Miraflores est un nom propre mais il peut se traduire littéralement par « regarde! des fleurs! »]
Et un pays de plus, un! Mercredi dernier, peu avant 23 heures locales (jeudi à 6 heures du matin en France), j’arrivais à l’aéroport de Lima. Enfin dans un pays hispanophone! Et c’est vrai que pendant les 2 premiers jours, c’est encore souvent « obrigado » qui sortait spontanément de ma bouche au lieu de « gracias »… Le chauffeur envoyé par l’auberge que j’avais réservée m’attendait à la sortie de la douane avec une pancarte où mon nom était écrit en lettres énormes. Il faut dire premièrement que j’ai la chance de porter un prénom et un nom courts (surtout en référence aux hispaniques) et ensuite qu’il y avait énormément de monde et presque la moitié montrant un panneau avec le nom d’une personne.
Je logeais donc dans une auberge de Miraflores, 5 kilomètres au sud du centre de Lima. Le premier jour, j’ai commencé par explorer ce quartier moderne, résidentiel et touristique. Au bout de l’Avenue José Larco, précisément dans le Parc Central de Miraflores, commençait ce jour même la foire Peruflora. Quelques kiosques de jardinerie et fleurs exposaient et vendaient leurs marchandises. Mais ce qui a attiré mon attention, c’est un tapis posé sur le trottoir devant le parc, fait de pétales de fleurs. Les pétales étaient simplement disposés sur le sol, aspergés d’eau de temps en temps pour qu’ils se conservent et que le vent ne les emporte pas. Ce tapis présentait plusieurs tableaux et beaucoup de couleurs, en majorité vives. J’entendais presque un « ¡Bienvenido a Perú! » (« Bienvenu au Pérou! ») 🙂
Alors comme vous l’imaginez, je ne me suis pas arrêté en si bon chemin. D’autant plus que l’objectif de ma promenade était la Huaca Pucllana. Qu’est-ce qu’une huaca? Eh bien je vous raconterais ça dans un prochain article…
Mais comme il était déjà 13 heures et que tant un péruvien rencontré à Auckland que mon guide Lonely Planet recommandaient le restaurant Huaca Pucllana, juste à côté de la huaca, eh bien je me suis décidé à y entrer, malgré le fait qu’il ne ressemble pas du tout à un restaurant pour routards… Mais bon, avec le change favorable, pour fêter mon arrivée au Pérou et satisfaire cette faim qui m’était venue en écrivant l’article sur la gastronomie brésilienne… j’avais de nombreux motifs pour entrer. Les tables étaient disposées sur une terrasse donnant directement sur la huaca. Les clients étaient pour la plupart des hommes et femmes d’affaires, parfois des péruviens amenant ici leurs partenaires étrangers. J’ai pris mon premier pisco sour, l’apéritif typique péruvien puis mon premier ceviche, le ceviche spécial de la maison, « ceviche Pucllana ». Celui-ci comprenait non seulement du poisson mais aussi des crevettes et du poulpe et, comme tous les ceviches, tout cela mariné dans un jus de citron et accompagné de manioc et 2 sortes de maïs. Un délice! Et puis bon, vous pensez bien que je n’allais pas résister à terminer un bon repas sans dessert… de préférence à base de chocolat. Alors oui, c’est peut-être le repas qui m’a coûté le plus cher depuis 7 mois que je suis en voyage, mais finalement ce ne fût que 98 soles (29 €), avec une bouteille d’eau incluse, alors que dans n’importe quel autre pays par où je suis déjà passé, un repas et un service de cette qualité m’aurait coûté entre 2 (au Brésil) et 5 fois plus cher (en Australie). Et puis, les 2 jours suivants, j’ai trouvé de bons menus du jour coûtant entre 3 y 4 €, alors ça compense.
Ce pays commence déjà à bien me plaire!

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article, publié dans América, Gastronomie, Perú, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Miraflores me da la bienvenida a Perú : gastronomía y… ¡flores!

  1. annie lasset dit :

    Ils ont déployé un tapis de fleurs pour ton arrivée !ça commence fort;magnifiques ces tableaux mosaïques ou fleurs,tout est beau ,ma préférence va à l’affiche de la plaza de flores!Pour l’assiette pas trop dépaysé :crevettes et poulpes rue San Isidro !!!!!!!!!!!

    • Rémy LASSET dit :

      Oui, tu as raison, ça a commencé fort… mais ça ne s’est pas arrêté là. Tu verras…
      Par contre, je m’etais trompé dans l’adresse du restaurant et du musée, c’est près de San Isidro mais c’est bien toujours à Miraflores (j’ai corrigé).
      Et merci pour ton avis d’experte en art floral! 🙂

  2. la vecina dit :

    rememorando la cena navideña ???? mejor que el dorado ????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s