Après Rio, le paradis? Paraty! / Tras Rio, para mí, Paraty

”image” J’aurai donc passé 9 jours à Rio de Janeiro, soit presque le double de mes prévisions initiales. Comme je vous l’annonçais dans l’article précédent, j’enchaîne avec Paraty, toujours dans l’état de Rio de Janeiro. J’y suis arrivé en fin d’après-midi ce vendredi, après 4 heures de bus. Mon auberge est dans le centre historique. Jusqu’à présent, je n’ai eu le temps que pour arpenter quelques rues. Mais je dois bien avouer encore une fois que cet endroit ressemble au paradis, comme son nom! Rues empierrées, façades peintes de façon très homogène avec du blanc et des couleurs variées pour les encadrements de portes et fenêtres, pas ou peu de voitures, beaux bateaux à voile amarrés au port, bonnes odeurs de poisson frais en passant devant les poissonneries… Un petit air de Bretagne… mais les cocotiers sont là pour rappeler qu’on est ailleurs!
Je vous ai beaucoup parlé de rêve et d’hallucinations dernièrement, mais cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de coïncidences… En voici 2 nouvelles toutes fraîches :
– D’abord la rencontre inouïe avec Guillermo, un ancien collègue de Madrid, maintenant domicilié à Paris et qui est en mission professionnelle à Rio pendant 1 semaine (puis 1 semaine de vacances pour visiter). Il y a 2 jours, il m’envoyait un mail pour me demander si j’étais toujours à Rio, comme il avait vu sur Facebook. Alors nous avons juste eu le temps de prendre un jus de fruit ce matin avant qu’il ne file travailler et moi prendre mon bus. Encore une fois une grande surprise!
– Ensuite, à peine installé dans le bus, c’est une chanson du groupe breton Tri Yann qui sort de l' »iPod breton de l’Espagnol volant ». Le titre de cette chanson en vieux français, « Je m’en vas », est en harmonie avec mes pensées du moment. En quittant Rio, j’avais l’impression de quitter une ville où j’ai vécu… un peu comme ça m’est déjà arrivé quand j’avais quitté Melbourne, après y avoir passé 3 semaines.

”image” Pues me haré quedado durante 9 días en Rio de Janeiro, casi el doble de mis planes iniciales. Tal y como os lo anunciaba en el artículo anterior, sigo con Paraty, todavía en el estado de Rio de Janeiro. Llegué aquí por el fin de la tarde este viernes, tras 4 horas de autobús. Mi albergue se encuentra en el centro histórico. Hasta ahora, sólo tuve tiempo para caminar por algunas calles. Pero tengo que reconocer una vez más que este lugar se parece al paraíso, como su nombre… Calles empedradas, fachadas pintadas de manera muy homogénea de blanco y de colores variadas en el marco de las puertas y ventanas, pocos coches, bonitos barcos de vela amarrados en el puerto, buenos olores de pescado fresco al pasarse delante de las pescaderías… Como un aire de Bretaña… pero los cocoteros están aquí para recordarnos que está lejos.
Os conté mucho sobre sueños y alucinaciones últimamente, pero llevo mucho tiempo sin contaros de coincidencias… Aquí van 2 nuevas muy recientes :
– Primero el encuentro increíble con Guillermo, un ex compañero de trabajo en Madrid, ahora domiciliado en Paris y que está en una misión profesional en Rio durante 1 semana (y luego 1 semana de vacaciones para visitar). Hace 2 días, me envió un mail para saber si todavía estaba en Rio, como había visto en Facebook. Entonces tuvimos el tiempo justo para tomarnos un zumo esta mañana antes de que se vaya a trabajar y yo a coger mi autobús. ¡Otra vez una gran sorpresa!
– Luego, nada más sentarme en el autobús, es una canción del grupo bretón Tri Yann que sale del « iPod bretón del Español volador ». El título de esta canción en viejo francés, « Je m’en vas », estaba en harmonía con mis pensamientos del momento. Saliendo de Rio, tenía la impresión de salir de una ciudad donde había vivido… un poco como ya me pasó cuando salí de Melbourne, tras pasar ahí 3 semanas.

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans América, Brasil 2010. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Après Rio, le paradis? Paraty! / Tras Rio, para mí, Paraty

  1. annie lasset dit :

    Bravo d’avoir pu rencontrer Guillermo,si peu de temps tous les deux à Rio et vous revoir c’est une merveilleuse coïncidence,mais il etait temps !
    Profite bien de cette belle ville qui doit être très différente de celles que tu as vues jusqu’à maintenant.
    Bon séjour à Paraty

    • Rémy LASSET dit :

      Oui c’était très juste avec Guillermo. A cause de problèmes de connection internet et de malentendu sur mon adresse, le pauvre a même dû courir sous la chaleur particulièrement forte ce matin là.
      Quant à Paraty, oui ça me change mais en fait ça ressemble peut-être un peu à ce qu’était Rio avant de devenir Rio, avant l’urbanisation.

  2. ZIMMERMANN dit :

    Rémy, nous voyageons avec toi à Paraty dont nous gardons un bon souvenir; Demain nous partons ensemble dans les Dolomites- coté italien. Région plus fraîche que ton coin du Brésil.
    Amicalement Arlette et Jean Claude BLOT , Gilbert et Jacqueline

    • Rémy LASSET dit :

      Bonjour à vous 4. Je vois que vous n’arrêtez pas de voyager… et vous avez bien raison!
      Paraty est bien sympathique et en effet il y fait particulièrement chaud.
      Amitiés et bon voyage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s