Unas lagrimas en el desierto / Quelques larmes dans le désert

”image” Lunes, 9 de agosto. Salida a las 5 horas de la madrugada desde mi « pousada » en São Luís. 4 horas de autobus para llegar a Barreirinhas, un pueblo de pescadores y de arena. Pocos minutos después, me subo a un Toyota 4×4 llevando 2 pilotos y 12 turistas. Nuestro destino : el Parque Nacional Lençóis Maranhenses.
Primero, hay que cruzar un río en un tranbordador (foto 1). Y luego empieza la aventura. Menos mal que no tengo dolor de espalda y que ya he digerido mi desayuno! Tras unos minutos de saltos verticales y horizontales en el Toyota (que no sé como pueden aguantar en el Dakar), el Toyota se queda encallado en la arena. Bajamos todos. El copiloto (y guía) sale el machete para cortar unas ramitas de árboles y disponerlas en el camino. En 5 minutos, el Toyota ya vuelve a avanzar… y nosotros a saltar por todos lados (foto 4).
Tras unos 30 minutos más, llegamos al punto de partida de una caminata por unas dunas inmensas. Subimos una primera y descubrimos del otro lado una bonita laguna… y otra dunas hasta perderse de vista (foto 2). Tomamos un primer baño refrescante en esta laguna y luego subimos otra duna, tomamos otro baño rápido y luego los que quieren seguimos para una caminata atravesando varias dunas y recompensada por una larga pausa en una tercera laguna más grande (foto 5). Son las horas más calientes del día y casi no hay sombra pero merece la pena sufrir un poco. El panorama es increíble (foto 6). Por desgracia, el exceso de luz hace difícil tomar fotos con mi modesta cámara y el resultado no es tan impresionante como verlo de verdad.
Cuando regresamos a Barreirinhas, me quedan unas 3 horas para coger la lanzadera de vuelta a São Luís, así que primero me como un buen plato de pollo con arroz, ensalada de tomate, puré de patatas y mandioca, casi los pies en el río, y luego doy una vuelta a este pueblo tranquilo (foto 3), regalándome un buen « caldo de cana » (zumo de caña que preparan generalmente delante de tí a cada pedido, pasando cada caña 3 veces en una máquina especial para exprimirlo).

”image” Lundi 9 août. Départ à 5 heures du matin depuis ma « pousada » à São Luís. 4 heures de bus pour arriver à Barreirinhas, un village de pêcheurs et de sable. Quelques minutes plus tard, je monte dans un Toyota 4×4 transportant 2 pilotes et 12 touristea. Notre destination : le Parc National Lençóis Maranhenses.
D’abord, il faut traverser une rivière en transbordeur (photo 1). Puis l’aventure commence. Heureusement que je n’ai pas de douleurs dorsales et que j’ai bien digéré mon petit-déjeuner! Après quelques minutes de sauts à la verticale et à l’horizontale dans le Toyota (je ne sais pas comment ils font dans le Dakar), le Toyota reste ensablé. Nous descendons tous. Le copilote (et guide) sort une machette pour couper quelques branches d’arbres et les disposer sur le chemin. En 5 minutes, le Toyota avance à nouveau… et nous sautons à nouveau dans les sens (photo 4).
Une demi-heure plus tard, nous arrivons au point de départ d’une marche à travers des dunes immenses.

Nous en escaladons une première et découvrons de l’autre côté une belle lagune… et d’autres dunes à perte de vue (photo 2). Nous prenons un premier bain rafraîchissant dans cette lagune puis nous gravissons une autre dune, prenons un autre bain rapide puis ceux qui veulent poursuivent pour une randonnée traversant plusieurs dunes et récompensée par une longue pause dans une troisième lagune, plus grande que les autres (photo 5). Ce sont les heures les plus chaudes de la journée et il n’y a quasiment pas d’ombre mais ça vaut la peine de souffrir un peu. Le panorama est incroyable (photo 6). Malheureusement, l’excès de luminosité rend difficile de prendre des photos avec mon appareil et le résultat n’est pas aussi impressionnant qu’en réalité.
Quand nous sommes de retour à Barreirinhas, il me reste environ 3 heures avant de prendre le bus de retour à São Luís. D’abord je mange un bon plat de poulet avec riz, salade de tomates, purée de pommes de terre et manioc, presque les pieds dans la rivière, puis je fais un tour dans ce village tranquille (photo 3), et je m’offre un bon « caldo de cana » (jus de canne qu’ils préparent généralement devant toi à chaque commande, en passant la canne 3 fois de suite dans une machine spéciale pour en exprimer le jus).

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans América, Brasil 2010. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Unas lagrimas en el desierto / Quelques larmes dans le désert

  1. Hugo dit :

    et combien de jours pour te récupérer de tout ça?!

  2. david sylvestre dit :

    Waaaooouuhh !
    Magnifico Rémy !
    Que de souvenirs pour l’avenir (à garder au chaud quelque part dans un coin de ta tête (en plus des photos)!!!
    @+

  3. Mónica dit :

    Qué curioso… Nunca imaginé un paisaje con unas dunas así en Brasil.
    Bonitas fotos Rémy

  4. Olivier dit :

    Hola Rémy. Comment va ton dos ? C’est toi qui portait la trousse de secours et encouragait les autres non ? …La baignade a du etre sympa dans un cadre pareil !!!! Ce n’est pas une vison habituelle du Brésil que tu nous offre là… Autre chose si tu peux mettre une carte avec ton itineaire parce que là tu as l’air d’aller vite …on ne suit plus !!! Tchô.

    • Rémy LASSET dit :

      Le dos, ça va, merci de t’en inquiéter! 😉
      Par contre, toi, en effet, tu ne suis plus! La carte est disponible sur la plage « Mon projet / Où, quoi, comment! » ou dans un récent article intitulé « itinerario provisional Brasil ».
      Et oui ça va vite… trop vite!

  5. Annie dit :

    C’est superbe. On voudrait y être.

  6. Carine et Alain dit :

    Remy,
    Il est vrai que nous t’envions beaucoup et que ce voyage te laissera sans nul doute des souvenirs impérissables. Tu auras de quoi nous raconter tellement de choses qui nous ferons rêver.
    En ce qui nous concerne, nous nous préparons pour notre voyage aux USA. Départ le 26 août pour trois semaines en Arizona et Californie du sud (Grand Canyon NP, Monument Valley, Joshua Tree NP et Anza-Borrego SP).
    En 2012, pour l’anniversiare des 50 ans de Carine (février), nous avons décidé de passer deux semaines de vacances au Perou. Nous compterons bien évidemment sur toi pour nous tuyauter au maximum.
    Tes parents sont actuellement chez nous et t’embrassent bien fort.
    Nous pensons beaucoup à toi.
    Tu as le bonjour de tous

    • Rémy LASSET dit :

      Eh bien encore un beau voyage aux Etats-Unis qui se prépare! J’espère que vous apprécierez Grand Canyon autant que nous. Et pourquoi ne pas faire un détour à Antelope Canyon? 😉
      Et en ce qui concerne le Pérou, nous aurons le temps d’en parler mais je ferai particulièrement attention à vous noter quelques bons tuyaux pendant mon parcours.
      Bises à vous 2… et doucement sur les bonnes bières belges! 🙂

  7. flo et Dany dit :

    Un petit coucou,Rémi pour simplement te dire MAGNIFIQUE!!!
    bises
    Florence et Dany

    • Rémy LASSET dit :

      Coucou à vous 2. Merci pour le message sympa.
      Ce qui est magnifique c´est ce que je vis… alors normal d´essayer de le partager un peu. 🙂
      Bises du Brésil

  8. Juan dit :

    Para tener una « modesta camara » los paisajes son espectaculares! Muy buenas fotos Rémy!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s