Le Brésil, ça me gagne! / Brasil me mola

”image” Décidément ce pays est plein de surprises. C’est vrai que n’ayant pas de guide type Lonely Planet ou Routard et ne connaissant pas la langue du pays, je n’ai pas beaucoup d’information préalable sur les lieux visités. Le fait aussi que parfois les supports et services d’information touristiques eux-mêmes n’existent pas ou peu. Il y a là sans aucun doute une marge de progrès et de développement… à mener avec raison pour que le Brésil garde son authenticité.
Quelques moments choisis…
Dimanche 1er août, Brasília, Distrito Federal (photo 1 avec de gauche à droite : le parlement, une partie des ministères, la cathédrale et le musée national). Quelques heures après être arrivé dans la capitale construite de toute pièce dans les années 50, sous la direction de l’architecte Oscar Ribeiro de Almeida Niemeyer Soares Filho (plus connu comme Oscar Niemeyer), je prends possession d’une chambre dans une « pousada » (sorte de chambre d’hôte ou pension). Puis je vais faire un premier tour dans la ville, au hasard de l’inspiration. Je croise un Brésilien qui me voit prendre une photo d’un morceau de rue presque exclusivement occupé par des pharmacies (photo 3). Alors qu’il est déjà derrière moi, il se retourne et m’interpelle en portugais. Tout de suite je le mets au parfum : « no falo português ». Mais il poursuit en parlant lentement, me demande de confirmer que je suis bien en train de visiter Brasília (avec de façon non dite une certaine gratitude) puis me recommande de visiter le musée de la monnaie au rez-de-chaussée du bâtiment de la Banque Centrale du Brésil qu’on aperçoit un peu plus loin. Je me dis déjà que c’est trop fort : après les gens qui répondent patiemment en portugais à mes questions posées en espagnol, voici qu’on m’interpelle spontanément dans la rue pour me proposer des activités. Il repart dans le sens opposé au mien, traverse la rue (vers le côté des pharmacies), s’arrête, m’interpelle à nouveau et reviens vers moi pour me donner des indications plus précises : l’entrée du musée se trouve à l’arrière du bâtiment et oui, il est ouvert le dimanche. Je trouve ça extraordinaire comme attention et générosité. Et ce n’était que la première scène de ce genre! Malheureusement, il était trop tôt quand je suis arrivé au musée, encore fermé, et je n’ai pas eu l’occasion d’y retourner.
Mercredi 4 août, Alto Paraíso, estado de Goiás. Je pars en excursion pour la journée. Je pensais visiter le parc national Chapada dos Veadeiros mais finalement je comprends vite que nous ne ferons que rester juste à côté. Un peu plus tard, je comprends aussi que le nom de l’excursion, « cachoeiras », signifie cascades (photo 2, cachoeira de Córrego Almécegas I)… et qu’il aurait été fort opportun que je prenne maillot et serviette de bain. Je me contente donc de bains de pieds dans cette eau fraîche. Le guide, Carlos, ne parle que portugais et le groupe est formé de 6 personnes dont une brésilienne qui vit en France depuis 15 ans et un couple de São Paulo qui parle anglais, les 3 me servant de traducteurs. Quand Carlos nous propose de rajouter une option à cette belle journée en allant dans des bains thermaux, il réalise que ça n’est pas cool pour moi et il me propose de me prêter un bermuda de bain qu’il a dans son sac. Bienvenu au Brésil!
Jeudi 5 août, Brasília (à nouveau). Alors que j’étais à Alto Paraíso, j’avais découvert un message d’un Brésilien vivant à Brasília qui avait vu sur le site CouchSurfing que j’étais en train de visiter sa ville. Il a vécu un peu en France, à Grenoble et à Lille et me proposait de me montrer des endroits de la ville. Hélas, je ne passerai que quelques heures de plus à Brasília, arrivant en bus vers 17 heures et repartant en avion peu après minuit. Je lui envoie toutefois un message et il me répond aussitôt qu’il me rejoindra après son travail et pourra ensuite me conduire à l’aéroport. Nous faisons donc connaissance et faisons ressurgir encore quelques coïncidences : il a fait un master à l’IAE de Grenoble, là où j’étudiais il y a plus de 15 ans ; il a des amis brésiliens qui vivent à Madrid et le projet d’aller visiter l’Espagne et d’y suivre des cours intensifs d’espagnol. Il me demande quel est le meilleur endroit pour cela, je lui réponds Madrid évidemment! Et puis bien sûr, il me parle de sa ville, de son pays, me donne quelques conseils, etc.
Et toutes ces opportunités, et bien d’autres encore, sans que je ne demande rien!
Alors oui, je vais visiter le Brésil au pas de course, mais le Brésil m’aura séduit, c’est déjà acquis. Et j’y reviendrai sans doute plus tard.
En attendant, me voici depuis 3 heures du matin à São Luís, estado de Maranhão, dans le hall de l’aéroport, à attendre que le jour se lève pour partir à la recherche d’un logement, explorer la ville et voir pour la première fois des plages du Brésil.
Photo 4 : São Bento, près de la cascade du même nom

”image” Cada vez más, este país está lleno de sorpresas. Es verdad que por no tener guía tipo Lonely Planet o Trotamundos y por no conocer el idioma del país, no tengo mucha información previa sobre los lugares visitados. También el hecho que a veces los medios de información turísticas no existen o son mínimos. Sin duda hay aquí un margen de progreso y de desarrollo… a llevar con razón para que Brasil conserve su autenticidad.
Aquí van unos momentos representativos…
Domingo, 1 de agosto, Brasília, Distrito Federal (foto 1 con, de la izquierda hasta la derecha : el congreso, una parte de los ministerios, la catedral y el museo nacional). Pocas horas tras mi llegada a la capital construida en los años 50 bajo la dirección del arquitecto Oscar Ribeiro de Almeida Niemeyer Soares Filho (más conocido como Oscar Niemeyer), tomo posesión de una habitación en una « pousada » (equivalente a una pensión). Luego voy a dar una primera vuelta por la ciudad, con un recorrido al azar. Me cruzo con un brasileño que me ve tomar una foto de un trozo de calle casi exclusivamente ocupado por farmacias (foto 3). Mientras ya está detrás de mí, da la vuelta y me llama en portugués. Inmediatamente se lo dejo claro : « no falo português ». Pero sigue hablando lentamente, me pregunta si estoy visitando Brasília (sin decirlo con una cierta gratitud) y luego me recomienda visitar el museo de la moneda en la planta baja del edificio del Banco Central de Brasil que destaca un poco más lejos. Ya me digo que eso es fuerte : tras la gente que contesta con paciencia en portugués a mis preguntas hechas en español, ahora me llaman de manera espontánea por la calle para proponerme actividades. El tío vuelve a andar en el sentido contrario al mío, cruza la calle (hacia el lado de las farmacias), para, vuelve a llamarme y vuelve hacia mí para darme más detalles : la entrada del museo queda en la parte trasera del edificio y sí, está abierto el domingo. Me queda extraordinario esta atención y esta generosidad. Y sólo era la primera escena de este tipo! Desgraciadamente era demasiado pronto cuando llegué al museo, todavía cerrado, y no tuve la ocasión de volver.
Miércoles, 4 de agosto, Alto Paraíso, estado de Goiás. Me voy de excursión para el día entero. Pensaba visitar el parque nacional Chapada dos Veadeiros pero al final entiendo rápidamente que nos quedaremos justo al lado. Un poco más tarde, entiendo también que el nombre de la excursión, « cachoeiras », significa cascadas (foto 2, cachoeira de Córrego Almécegas I)… y que hubiera sido oportuno que tome un bañador y una toalla. Me conformo entonces con baños de los pies en este agua refrescante. El guía, Carlos, sólo habla portugués y el grupo está formado de 6 personas y entre ellas una brasileña que lleva 15 años viviendo en Francia y una pareja de São Paulo que habla inglés, los tres sirviéndome de traductores. Pero cuando Carlos nos propone añadir una opción para concluir este buen día , yendo a unos baños termales, se da cuenta de que tengo un problema y me propone prestarme un bañador que tiene en su mochila. ¡Bienvenido a Brasil!
Jueves, 5 de agosto, Brasília (otra vez). Mientras estaba en Alto Paraíso, encontré un mensaje de un brasileño viviendo en Brasília que había visto en la página web de CouchSurfing que estaba visitando su ciudad. Vivió un par de años en Francia, en Grenoble y en Lille y me proponía enseñarme unos lugares de la ciudad. Lamentablemente, sólo me iba a quedar unas horas más en Brasília, llegando en autobús sobre las 17 horas y saliendo en avión poco después de medianoche. A pesar de eso, se le envío un mensaje y me contesta inmediatamente que me irá a buscar al terminal de autobuses después de trabajar y luego podrá llevarme al aeropuerto. Entonces nos conocemos y otra vez aparecen unas coincidencias : hizo un máster en el IAE de Grenoble, donde estudiaba hace más de 15 años ; tiene amigos brasileños que viven en Madrid y quiere ir a visitar España y tomar ahí un curso intensivo para aprender el español. Me pregunta cuál es el mejor lugar para eso, le contesto Madrid ¡por supuesto! Y claro, me habla de su ciudad, de su país, me da unos consejos, etc.
Y todas estas oportunidades, y unas cuantas más, sin que pida nada!
Entonces sí, claro, voy a visitar Brasil corriendo pero Brasil me habrá seducido, ya está hecho. Y sin duda volveré aquí más tarde.
Por ahora, desde las 3 horas de la madrugada estoy en el aeropuerto de São Luís, estado de Maranhão, esperando que amanezca para ir a buscar alojamiento, visitar la ciudad y ver por primera vez unas playas de Brasil.
Foto 4 : São Bento, cerca de la cascada del mismo nombre

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans América, Brasil 2010. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Le Brésil, ça me gagne! / Brasil me mola

  1. Andrés dit :

    Por favor, foto con bañador brasileño puesto ya …. 🙂 Te leo mucho, comento poco… Un abrazo muy muy muy envidioso

    • Rémy LASSET dit :

      Andrés, me alegro leerte 🙂 El bañador brasileño, aún no tengo, pero foto de las havaianas dentro de poco habrá 😉
      Y no seas tan tímido por favor… que no se te parece jaja
      Un abrazo y qué disfrutes el verano.

  2. Tomtom dit :

    Pas de maillot de bain, c’est con çà! Encore un problème technique après le téléphone…

  3. Marie-Emma dit :

    Salut Rémy, je rentre ce jour de vacances. Alors que j’étais en Espagne (à Creixel près de Barcelone), je me suis fait la remarque qu’il y avait bien longtemps que je n’avais flané sur ton blog. Si longtemps que je viens d’y passer près d’une heure je pense! Cela me donne d’ailleurs l’envie de repartir en voyage. En attendant, je rêverai en consultant plus régulièrement tes articles. Bise. Marie

    • Rémy LASSET dit :

      Hola Marie! J’espère que tes vacances se sont bien passées. C’est dingue, il suffit que je m’absente un peu d’Espagne et tout le monde y va cet été!
      Bon je susi content de te donner des envies de voyage, j’espère qu’elles se concrétiseront bientôt et je tâcherai de continuer à vous faire rêver.
      Bises du Brésil

  4. Olivier dit :

    Salut Rémy. Au moins à la lecture de ton article, ce n’est pas la peine de te demander si ça va. Tu as tout dit, et très bien comme d’hab ! . En tout cas, ce début de découverte du Brésil a l’air bien agréable. Très belle la photo du drapeau brésilien, elle m’en rappelle une autre du drapeau espagnol made in Madrid… A + pour d’autres excellentes nouvelles …

    • Rémy LASSET dit :

      Hey Olivier! Arrête de faire la course aux compliments avec « notre » Fred, tu sais comme moi qu’elle n’aime pas perdre! 😉
      Et à propos de nouvelles… j’attends toujours! 😉 (pour la photo du drapeau argentin)
      Até logo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s