Ghan, Day 2 : Tarcoola – Alice Springs

”image” Cuando amanece el lunes 7 de junio, el Ghan circula rumbo al norte hacia Alice Springs donde la llegada está prevista sobre las 14 horas. Así que aún estamos lejos del famoso « Red Centre », el « centro rojo » de Australia, pero en algunos sitios, la tierra ya empieza a tener un color rojo.
Eso no es Nullarbor Plain pero sí es bastante desértico, a pesar de algunos árboles dispersos o incluso aislados (foto 1). También a veces hay algunas montañas para romper la línea del horizonte (foto 3). Sobre las 9 y media, pasamos Kulgera. Estamos más o menos a la altura de Uluru (Ayers Rock) y Kata Tjuta (the Olgas) pero entorno a 200 kilómetros más al Este. Entonces tendré que esperar algunos días más antes de descubrir estos sitios sagrados y especialmente el famoso monolito gigante que a menudo sirve de símbolo para Australia.
Sobre mediodía, pasamos la Hugh River. Se puede dudar de que haya suficiente agua ahora mismo para que el río corra pero visto la anchura impresionante de su lecho, no hay ninguna duda de que a veces sufra algún periodo de crecidas (foto 2).
En la estación de Alice Springs, el tren se quedará durante 4 horas. Aquí también, unas excursiones están disponibles para los viajeros que siguen hasta Darwin. Por mi parte, espero mi mochila en el andén, ya que hago una etapa aquí antes de seguir el viaje en Ghan en una semana. En medio del andén destaca la estatua de un camello y su « camellero » afgano (foto 4). Efectivamente, incluso si nadie sabe exactamente como vinieron los sucesivos apodos de este tren (Afghan Express, Afghan Special, Royal Ghan, Flash Ghan), lo que es cierto es que hacían referencia a los camelleros afganos que, por la mitad del siglo 19, conducían caravanas de camellos a través del « outback » australiano, especialmente el « Red Centre ». Así que están los únicos capaces de establecer comunicaciones en esta inmensidad desértica. Hoy en día, el tren oficialmente nombrado Ghan tiene como  emblema un camello llevando uno de esos pioneros afganos.

”image” Lorsque le jour se lève le lundi 7 juin, le Ghan fait route plein nord vers Alice Springs où l’arrivée est prévue vers 14 heures. Nous sommes donc encore assez loin du fameux « Red Centre », le « centre rouge » de l’Australie, mais par endroits, la terre commence à être rouge.
Ça n’est pas Nullarbor Plain mais c’est quand même bien désertique, malgré quelques arbres dispersés voire isolés (photo 1). Il y a aussi parfois quelques montagnes pour rompre la ligne plate de l’horizon (photo 3). Vers 9 heures et demie, nous passons Kulgera. Nous sommes à peu près à hauteur de Uluru (Ayers Rock) et Kata Tjuta (the Olgas) mais environ 200 kilomètres plus à l’Est. Je devrai donc attendre encore quelques jours avant de découvrir ces lieux sacrés et notamment le célèbre monolithe gigantesque qui est souvent donné comme un symbole de l’Australie.
Vers midi, nous franchissons la Hugh River. On se demande s’il y a assez d’eau pour que coule cette rivière actuellement mais vu la largeur impressionnante de son lit, nul doute qu’elle connaisse des périodes de crues (photo 2).
A la gare d’Alice Springs, le train s’arrête pour environ 4 heures. Là encore, des excursions sont proposées aux passagers qui poursuivent vers Darwin. Quant à moi, j’attends mon sac à dos sur le quai puisque je fais étape ici avant de poursuivre le trajet en Ghan dans une semaine. Au milieu du quai trône la statue d’un chameau et son « chamelier » afghan (photo 4). Car si personne ne sait vraiment comment sont venus les surnoms successifs de ce train (Afghan Express, Afghan Special, Royal Ghan, Flash Ghan), ce qui est sûr c’est qu’ils faisaient référence aux chameliers afghans qui, au milieu du 19ème siècle, conduisaient des caravanes de chameaux à travers l' »outback » australien, notamment le « Red Centre ». Ils étaient ainsi les seuls capables d’établir des communications dans cette immensité désertique. Aujourd’hui, le train officiellement baptisé Ghan porte comme emblème un chameau monté par un de ces pionniers Afghans.

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Australia, Train trips. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s