Bleu, c’est noir… En rouge sont mes espoirs…

”image” Je ne pensais pas écrire un article traitant de la Coupe du Monde sur mon blog, ou peut-être juste évoquer comment elle est vécue ici en Australie. Mais voilà, l’Équipe de France, mon équipe nationale, fait pitoyablement parler d’elle… Alors, ici à Darwin, en attendant ma pizza qui se fait attendre (on vient d’ailleurs de m’offrir un verre de vin pour s’excuser, alors que je ne m’étais même pas manifesté), j’ai parcouru la presse française, espagnole et australienne sur internet et les mots qui me viennent doivent être crachés sur le clavier.
S’il ne s’agissait que de football, finalement, ça ne serait pas important. Le football est devenu le lieu de tellement d’excès en tous genres. Oui mais voilà, cette fois, il s’agit de la Coupe du Monde, l’événement sportif le plus médiatisé. Les Français sont bien placés pour savoir les retombées que peut avoir le fait d’organiser et/ou de gagner cette compétition. La Coupe du Monde 1998 avait sorti pour un temps la France et les Français d’une certaine léthargie. Parce que, pays organisateur, elle avait donné lieu à d’immenses fêtes dans les stades, dans les villes, dans les rues… et aussi parce que « Mémé » Jacquet, Zidane, Blanc et les autres avaient donné une très belle image, peut-être excessivement belle d’ailleurs, de la France « Black, Blanc, Beurre ».
Depuis quelques années, les Bleus, sélectionneur en tête, sont loin du niveau de jeu sportif et de l’état d’esprit de nos chers Champions du Monde 1998. Pas étonnant que lors de la Coupe du Monde 2006 et de l’Euro 2008, j’avais préféré soutenir la Roja, l’équipe de mon pays de résidence, l’Espagne, plutôt mon équipe nationale. Ça m’a valu quelques reproches, mais pour moi il s’agissait d’encourager l’équipe qui, au niveau sportif, me donnait le plus d’émotions par le spectacle offert. Il ne fallait en aucun cas y voir un reniement de mon pays. Et puis, vivant à Madrid, je souhaitais vivre la fête comme j’avais pu la vivre à Lyon en 1998.
Jeudi dernier, ici en Australie, je me suis tout de même levé à 4 heures du matin pour voir France – Mexique. Celà faisait des mois que je n’avais pas vu jouer les Bleus. J’ai vite réalisé que l’équipe avait continué à glisser sur la pente de la médiocrité et du « je m’en foutisme » comme l’a souligné la presse française le lendemain. Il n’y avait qu’à voir le monsieur à lunettes et cheveux blancs, qui semblait attendre un bus, accoudé à un poteau de l’abri-bus… Sur le terrain, une fois de plus, c’est l’équipe adverse qui a fait le spectacle à elle seule, méritant largement sa victoire. Et puis les événements se poursuivent, s’ampliflient, deviennent béliqueux… Même le Président de la République s’en mêle… Informations vérifiées ou non, il n’y a pas de fumée sans feu, et l’impact tant en France qu’à l’étranger est désastreux! Affligeant!
Alors voilà, je n’irai pas jusqu’à arracher le drapeau français qui côtoie ceux de l’Espagne, de l’Europe, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande (et bientôt d’autres) sur mon sac à dos du tour du monde, mais j’espère qu’on ne me me demandera pas trop ce que j’en pense, si la France et les Français sont vraiment comme ça. Et oui, cette nuit, je me lèverai à 3 heures et demi du matin pour encourager l’Espagne, avant de partir en excursion pour la journée au Parc National Kakadu. Et je ne ferai sans doute pas de même la nuit prochaine pour le dernier match de ces « Bleus à l’âme ».
Je ne crois pas devoir m’excuser de soutenir la Roja cette année. Les Champions d’Europe en titre ont le talent et la jeunesse qu’avaient la « Génération 98 ». Et puis ça ferait tellement de bien à l’Espagne et aux Espagnols de vivre un moment de joie et d’unité alors qu’ils traversent une série de difficultés. Donc cette année mon soutien est sportif mais aussi affectif : « ¡A por ellos! » Allez l’Espagne!
P.S. : Une pizza en plein Mondial, après ce que nous ont faits les Italiens lors de la dernière Coupe du Monde? Il y a 2 jours, ici même à Darwin, j’ai partagé la chambre avec 2 Italiens et je leur disais en rigolant « heureusement que ni la France ni l’Italie ne joue ce soir, sinon je ne vous parlerai pas ». Oui, c’était bien en blaguant, car 4 ans ont passés, alors espérons que dans 4 ans, les dégâts causés par les Bleus « génération 2010 » seront oubliés. En attendant, le futur sélectionneur Laurent Blanc a de pain sur la planche!

”image” Version española por venir, pero seguro que podéis entender lo esencial en lo anterior en francés.
Y para esta noche, ¡ES-PA-ÑA! ¡ES-PA-ÑA! ¡ES-PA-ÑA!

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Messages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Bleu, c’est noir… En rouge sont mes espoirs…

  1. annie lasset dit :

    Là tu dois te regaler en regardant le portugal,j’éspére pour toi que tu es resté jusqu’à la fin ,bien que tu devras te lever tôt pour regarder les Espagols qui ,je souhaite ,te donnerons plus de satisfactions que les……….bleus!!!!!!!!!!!!!!
    Bon spectacle et bonne ballade

    • Rémy LASSET dit :

      Eh oui, je me suis régalé avec ces 2 matchs… même si j’étais un peu seul à 4 heures du mat’ pour regarder l’Espagne.
      Et la ballade était bien sympa aussi!

  2. bretona de adopcion dit :

    Rèmy, me emociona oírte hablar así de nuestra selección… ole y ole!!!
    pero como te han dicho por el fb, mejor no te hagas mala sangre con este asunto, y no malgastes tu precioso tiempo leyendo las estupideces que hacen y dicen unos y otros… aprovecha que estás lejos, y tienes distracciones suficientes para evadirte de lo que preocupa al resto de los mortales, que todo esto pasará y dentro de poco algún otro equipo llamará más la atención (España perdiendo en cuartos, por ejemplo…).

    • Rémy LASSET dit :

      Tal vez tienes razón pero bueno, si no quiero estar totalmente perdido cuando vuelva a… la realidad (¿?), tengo que mantenerme un poco al corriente.
      Besos y ¡viva España!
      Les deseo ir hasta la final (contra Argentina mejor) y estoy seguro que ellos sí nos emocionarán hasta el último minuto.

  3. paulig dit :

    Sélectionneur affligeant et équipe lamentable, génération  »nique la france », un peu à l’image du pays malheureusement … Tu reviens quand tu veux, tu seras pas déçu !!!
    2010, footballistiquement parlant, c’est l’année de l’Amérique latine, alors il est grand temps que tu ailles voir ce qui se passe là-bas …
    Stade Brestois en L1, tout le reste c’est du bidon !
    FORZA I….A ! [N.B. : censure partielle exercée par le propriétaire de ce blog]

    • Rémy LASSET dit :

      Désolé Paul pour la censure partielle excercée sur le dernier mot de ton commentaire mais je ne peux cautionner le soutien à cette équipe sur mon blog.
      Le soutien à l’Amérique latine, Argentine, Chili et Brésil en tête, oui, bien sûr. Sans oublier l’Espagne… et le Portugal impressionnant. Tous ceux-là nous donnent vraiment du beau spectacle.

  4. paulig dit :

    Le manque d’esprit fair-play, et en particulier l’anti-italianisme primaire (maladies qui sévissent gravement en France) ne font pas honneur à ceux qui les pratiquent … sans rancune …
    Belle perf’ de l’Australie, passée tout près de la qualification, c’est dommage. Faut dire que le ballon  »à la con » de chez Adidas est à moitié ovale, et les Wallabies sont vraiment balèzes avec un ballon ovale !

    • Rémy LASSET dit :

      Non, non, je ne fais pas d’anti-italianisme et tu le sais bien puisque j’ai eu une relation intense avec une grande italienne! 🙂 Juste qu’au niveau de leur jeu, c’est du cinéma en plus d’être ennuyeux!
      Bonne blague pour l’Australie, je vais leur transmettre!

  5. Mónica dit :

    Sí que ha sido una gran decepción la participación de Francia en el mundial… Mira que yo estaba convencida que actuarían como en la aldea gala de Astérix: estarían a tortas todo el día, pero juntos para pelear contra el invasor romano… Pero no… C’est domage!!

    En cuanto a La Roja, no sé yo… Pecaron de exceso de confianza y este es el mayor mal que tiene España y los españoles: si somos los mejores, no hay de qué preocuparse… Maaaal!!

    No estoy muy convencida de que pasen a octavos y mucho menos de que lleguen a cuartos…

    De todas maneras gracias por tu apoyo!! 🙂

    En cuanto a la final: Argentina – Brasil, maybe…
    Aunque Brasil – Portugal no estaría mal tampoco 🙂

    • Rémy LASSET dit :

      Pues sí, tienes razón, es el problema de este equipo, el exceso de confianza. Y por eso creo que fue un mal para un bien perder el primer partido. Así que ahora, saben que no son invincibles.
      Brasil – Portugal, efectivamente, ya tendrá un aire de final esta noche. Espero poder verlo, ya que pasará la noche en el aeropuerto de Darwin. Pero de España – Chile, nada o poco podré ver… ya que mi vuelo sale a las 5 de la madrugada, cuando empezará la segunda mitad del partido.
      ¡A por ellos!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s