Coup de sifflet / Silbido

”image” Voilà! Ce mardi 1er juin est mon dernier jour à Perth, où je me serai finalement (re)posé pendant 17 jours. J’ai adopté un rythme tranquille, en adéquation avec cette grande ville dynamique mais paisible. J’ai d’abord profité des connexions internet qu’offre la ville, et notamment la connexion gratuite à la State Library of Western Australia, la bibliothèque de l’état d’Australie Occidentale. Et puis, sous un soleil et une douceur bien méditerranéenne, j’ai fait de belles ballades sur les larges avenues de la ville, dans ses rues piétonnes, dans son immense parc et jardin botanique sur les hauteurs (Kings Park), le long de son fleuve (Swan River) et de son embouchure… sans compter l’excursion à « Freo » (Fremantle), où je vous annonçais il y a quelques jours avoir vu l’Océan Indien. J’ai visité quelques musées et notamment l’excellent Western Australian Museum. Outre de belles expositions sur de dinosaures, mammifères, oiseaux, météorites, etc., ce musée donne une large place à la sombre Histoire de l’Australie vis-à-vis des populations aborigènes, un véritable génocide qui a duré plus d’un siècle et ne s’est arrêté qu’au début des années 1970…
J’ai aussi eu la chance de voir la superbe exposition itinérante « A day in Pompeii » (un jour à Pompéi). Il semble d’ailleurs que le thème du volcanisme me poursuive, après mon énorme coup de cœur pour le Tongariro et mon intérêt pour la région volcanique entre Taupo et Rotorua. A moins que ce ne soit moi qui poursuive cette expo, puisqu’elle a connu récemment un grand succès à Melbourne puis à Wellington, 2 villes où je suis passé moi aussi ces dernières semaines. En fait, un peu avant d’atteindre ces 2 sites volcaniques, j’avais manqué de quelques jours cette exposition au musée Te Papa, dans la capitale néo-zélandaise. Et oui, on peut dire que j’ai eu de la chance car l’exposition devait ensuite filer sur Singapore, mais il y a eu contretemps et Perth l’a accueillie au pied levé. De la chance aussi parce que vraiment cette exposition est très intéressante. Elle commence par une reconstitution en vidéo 3D des 2 jours qui firent disparaître cette prospère ville romaine, les 24 et 25 août de l’an 79. Puis le plus intéressant est la série d’objets retrouvés sur le site, objets de la vie courante (cuisine, ameublement, hygiène, médecine, pêche…), en bronze, en terre cuite, en verre, en céramique, en marbre, etc. Et là, on se rend vraiment compte que l’on n’a pas inventé grand chose d’essentiel depuis! Ils avaient tout ce qu’il fallait pour bien vivre. Et la description de leurs repas vous met l’eau à la bouche! Le plus étonnant, sans doute, c’est leur système de canalisations d’eau, en bronze, qui apportait l’eau de la citerne vers la cuisine et les bains. Et puis aussi bien sûr, des fresques, des statues, etc. Enfin, un moment très émouvant avec ces moulages en plâtre que vous avez sans doute déjà vus en photos, de personnes ou animaux figés dans leurs ultimes postures à jamais par le nuage pyroclastique.
J’ai passé mes 4 premiers jours à Perth logé chez Jessica (CouchSurfing), dans un quartier résidentiel très sympa, au sud de la ville, qui n’était pas sans me rappeler Scottsdale, vers Phoenix en Arizona. Puis 11 jours au YHA, l’auberge de jeunesse, dans le centre-ville. Et enfin, les 2 derniers jours, logé chez Clare et Benedict, dans un autre quartier résidentiel, au nord-est. Et puis j’ai eu le plaisir de revoir Florence et Pauline, 2 françaises connues à Sydney en février, avec lesquelles on s’est échangé nos impressions et nos tuyaux sur ce que nous avions vu en voyageant chacun de notre côté.
Demain matin donc, je reprends la route… ou plutôt le rail. Eh oui, ça y est, je m’apprête à effectuer une bonne traversée de l’outback australien (la brousse) avec le célèbre Indian Pacific, le train qui relie les 2 océans 1 fois par semaine dans chaque sens (2 fois en saison haute), entre Perth et Sydney. Je m’arrêterai à Adelaide, 44 heures après le départ de Perth. Mais il y aura des arrêts prolongés permettant de se dégourdir les jambes et de visiter un peu. Je passerai ensuite une bonne partie du weekend à Adelaide, avant de prendre l’autre train mythique, le Ghan, nommé ainsi en hommage aux chameliers afghans qui furent les pionniers pour cette grande traversée nord-sud entre Darwin et Adelaide. Et ce train là aussi, j’en descendrai en cours de route, à Alice Springs, pour visiter le centre de l’Australie et notamment Uluru (en langue aborigène, Ayers Rock en anglais), la montagne sacrée des aborigènes d’Australie.

N.B. : pas de photos pour cause de connexion gratuite capricieuse ces jours-ci.

”image” ¡Ya! Este martes día 1 de junio es mi último día en Perth, donde al final me haré quedado durante 17 días. He adoptado un ritmo tranquilo, en acuerdo con esta gran ciudad dinámica pero apacible. Primero he disfrutado las conexiones a internet que ofrece la ciudad, y especialmente la conexión gratuita en la State Library of Western Australia, la biblioteca del estado de Australia Occidental. Luego, bajo un sol y una suavidad muy mediterránea, hice unos bonitos paseos por las grandes avenidas de la ciudad, por sus calles peatonales, por su inmenso parque y jardín botánico en las alturas (Kings Park), a lo largo de su río (Swan River) y de su desembocadura… sin hablar de la excursión a « Freo » (Fremantle), donde os anuncié hace unos días haber visto el Océano Índico. Visité unos museos y especialmente el excelente Western Australian Museum. Además de bonitas exposiciones sobre dinosaurios, mamíferos, aves, meteoritos, etc., este museo da un gran espacio a la oscura Historia de Australia respeto a los pueblos aborígenes, un auténtico genocidio que duró más de un siglo y sólo acabó a principios de los años 1970…
También tuve la suerte de ver la magnífica exposición itinerante « A day in Pompeii » (un día en Pompeí). Por cierto, parece que el tema de los volcanes me está persiguiendo, tras mi enorme flechazo por el Tongariro y mi interés para la región volcánica entre Taupo y Rotorua. A no ser que sea yo el que este persiguiendo la expo, ya que tuvo últimamente un gran éxito en Melbourne y luego en Wellington, 2 ciudades por donde también me pasé en estas últimas semanas. De hecho, antes de llegar a los 2 sitios volcánicos, me había perdido esta exposición por pocos días en el museo Te Papa en la capital neozelandesa. Claro que tuve suerte porque además la exposición tenía luego que desplazarse a Singapore, pero hubo unos contratiempos y Perth la acogió de sopetón. Suerte también porque de verdad esta exposición es muy interesante. Empieza por una reconstitución en video 3D de los 2 días que hicieron desaparecer esta próspera ciudad romana, los 24 y 25 de agosto del año 79. Luego lo más interesante es la serie de objetos encontrados en el sitio, objetos de la vida cotidiana (cocina, muebles, higiene, medicina, pesca…), en bronce, en terracota, en vidrio, en cerámica, en mármol, etc. Y viendo eso uno se da cuenta de que no se ha inventado mucha cosa esencial desde entonces. Ya tenían todo lo necesario para vivir bien. Y la descripción de sus comidas… se os hace la boca agua! Lo más extraño, sin duda, es su sistema de tuberías para el agua, en bronce, que llevaba el agua del aljibe hasta la cocina y el baño. Y también, por supuesto, unos frescos, unas estatuas, etc. Por fin, un momento muy emocionante con esos moldes de yeso que probablemente ya habéis visto en fotos, de personas o animales petrificadas en sus últimas posturas por la nube pyroclástica.
Pasé mis 4 primeros días en Perth alojado en casa de Jessica (CouchSurfing), en un barrio residencial muy majo, en el sur de la ciudad, que me recordó Scottsdale, en Phoenix, Arizona. Luego 11 días en el YHA, el albergue juvenil, en el centro ciudad. Y por fin, los 2 últimos días, alojado en casa de Clare y Benedict, en otro barrio residencial, en el noreste. También tuve el placer de volver a ver Florence y Pauline, 2 francesas conocidas en Sydney en febrero, con quienes hemos intercambiado nuestras impresiones y nuestros soplos sobre lo que habíamos visto viajando cado uno por su lado.
Mañana por la mañana entonces, vuelvo por la carretera… o más bien por el ferrocarril. Pues sí, ya está, estoy a punto de hacer una buena travesía del outback australiano con el famoso Indian Pacific, el tren que une los 2 océanos 1 vez por semana en cada sentido (2 veces en temporada alta), entre Perth y Sydney. Bajaré en Adelaide, 44 horas tras la salida en Perth. Pero habrá unas paradas largas que permitan desentumecer las piernas y visitar un poco. Me quedaré luego una buena parte del fin de semana en Adelaide, antes de coger el otro tren mítico, el Ghan, llamado así por los camelleros afganos que fueron los pioneros de la gran travesía norte – sur entre Darwin y Adelaide. Y también me bajaré en medio del recorrido, en Alice Springs, para visitar el centro de Australia y especialmente Uluru (en idioma aborigen, Ayers Rock en inglés), la montaña sagrada de los aborígenes de Australia.

Nota : Artículo sin foto por culpa de una conexión gratuita pero inestable estos últimos días.

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Australia, Train trips. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Coup de sifflet / Silbido

  1. Olivier dit :

    Salut Rémy, Jessica is back ? Florence, Pauline…dis donc t’es sur de vouloir quitter Perth ?…Enfin, c’est une nouvelle page (une de plus !) de ton périple qui s’annonce avec un programme bien alléchant ! Profite, profite…et n’oublie pas les photos, pense à nous ! Tchô !

    • Rémy LASSET dit :

      Eh oui, c’est mon (quasi) quotidien cette année de tourner des pages pour en écrire d’autres… Et c’est aussi le quotidien de la plupart des gens que je croise, y compris les 2 françaises que tu cites!
      Quant à Jessica, ça n’est plus la même, celle-ci est australienne, si tu as bien suivi 😉
      Le premier tronçon du voyage, jusqu’à Adelaide, était bien sympa… A suivre et les photos, elles en sont déjà à la 3ème étape du process : 1º prise, 2º transfert sur le portable et rapide visionnage, 3º sauvegarde sur clé USB

  2. paulig dit :

    hello boy !!

    44 heures de train ? Damned, c’est presque aussi long qu’un Brest-Paris avec  »Hassan C F » !!!

    Sinon, félicitations … 8.000 pages visitées (dixit la statistique de ton blog), impressionnant ! Qu’est-ce qu’on gagne si on visite la 10.000 ème ?

    A fond … de train bien sûr.

    PauL

    • Rémy LASSET dit :

      En fait, 43 heures. J’avais oublié de décompter le décalage horaire (1h30 par rapport à Perth) et d’ajouter la demie-heure de retard (que je leur pardonne).
      Merci pour m’annoncer le cap des 8000, je n’ai pas encore vu ça. Pour les 10000, je vais y penser… mais malheureusement je n’ai aucun moyen de savoir qui ce sera.
      Take care!

  3. ARNAUD Solange et Jacques dit :

    Même si nous n’avons pas été très bavards jusqu’à ce jour (c’est le moins qu’on puisse dire!), nous avons suivi avec beaucoup de plaisir et d’intérêt ta grande aventure.
    Les textes, les photos, tout est superbe. Nous continuons le voyage avec toi…
    A bientôt.

    • Rémy LASSET dit :

      Merci à vous 2, Solange et Jacques, de m’accompagner dans mon voyage.
      Eh bien, oui, je vais continuer, de voyager et aussi de vous faire partager mon voyage.

  4. el isleño cabron dit :

    ei señor la comunidad de couch surfing mallorkina te espera con los brazos abiertos!!

  5. Marie-Line dit :

    Encore un beau programme en perspective….cela nous fait vraiment rêver et surtout nous évader. Nous continuons à suivre tes aventures avec beaucoup d’attention. profites en bien et surtout continues à mettre des photos (trop beaux ces paysages…). Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s