Road trip Tasmania : jours 8 et 9 / días 8 y 9

”image” Lundi 8 mars au matin, après une bonne douche et une bonne nuit sur de vrais matelas chez Brigitta, nous suivons ses conseils pour arriver en avance à Kettering afin d’embarquer sur le ferry. La traversée dure une vingtaine de minutes et nous débarquons au nord de Bruny Island, baptisée ainsi en l’honneur de l’explorateur français Bruny d’Entrecasteaux.
Nous prenons alors la direction du sud et, après quelques kilomètres, la route perd son asphalte et nous avons l’océan des 2 côtés. Bruny est en fait composée de 2 parties reliées par un isthme très étroit : la route et les dunes de chaque côté. Nous trouvons sans peine la cabane de Brigitta (photo 1), sur Adventure Bay Road. Le terrain est immense. Les chevaux et les chiens doivent se plaire ici! La vue est imprenable (photo 7). La table de pique-nique est idéalement placée, nous en ferons bon usage.
Après-midi, direction la pointe sud de l’île, Cape Bruny et son phare (photo 2). Là encore les paysages sont admirables (photos 3 et 8). Ils me rappellent  la belle et paisible Enez-Eussa (Ouessant), qu’en pensent mes amis bretons?
Puis nous revenons à la cabane et terminons la journée en explorant le sentier côtier, juste devant (et en-dessous) du terrain, et la plage toute proche où les vagues s’éclatent sur les avancées rocheuses (photo 9).
Mardi 9 mars, c’est le dernier jour de notre road trip. Au programme, une marche de 2 heures et demi dans le South Bruny National Park. Dès le début du sentier (photo 4), nous surprenons un wallabi (photo 10). Puis nous passons Grass Point qui ne mérite guère son nom car sur cette pointe il n’y a quasiment pas d’herbe, plutôt de la roche, quelques arbres et… beaucoup d’eau! (photo 5) La marche prend ensuite une toute autre dimension en s’élevant le long de superbes falaises (photo 11), en saluant un étonnant totem naturel (photo 6), jusqu’à  atteindre Fluted Cape à 272 mètres d’altitude. Pour une fois, j’ai pensé à calibrer ma montre altimètre au départ et elle est d’accord avec la signalétique de parc… Tom et moi nous sommes tellement arrêtés souvent le long de l’ascension pour contempler le paysage que nous nous sommes perdus, pensant tous les 2 que lui était devant et moi derrière et finalement je l’ai dépassé sans qu’on s’en aperçoive… Beaucoup seront surpris d’apprendre, ma réputation peu sportive étant passée par là, que je fais des excès de vitesse en randonnée de (petite) montagne! Bref, on se retrouvera quand même à l’approche du parking après que j’ai fait demi-tour pour repartir à sa rencontre.
Après le déjeuner, vu le temps plus que menaçant, pour éviter de rester à ne rien faire cette après-midi et nous lever aux aurores demain matin pour prendre le premier ferry, nous décidons d’écourter notre séjour sur Bruny Island. Nous traversons donc le Canal d’Entrecasteaux (photo 12) et rejoignons Middleton, le « quartier général » de Tom, où il travaille depuis son arrivée en Tasmanie. Très gentiment, Brony, la patronne, m’accueille aussi pour la nuit. Nous lavons la voiture, nettoyons l’intérieur et dînons très copieusement.
C’est l’heure de faire le bilan de ce road trip. C’est aussi l’heure de faire le bilan de ce road trip. Très positif comme je l’ai déjà écrit dès le retour à Hobart, tant sur le point de vue de la découverte de nouveaux horizons, d’animaux sauvages jamais approchés encore, de personnes fort intéressantes, que sur celui du partage avec Tom, très bon compagnon de route avec lequel nous avons échangé nos impressions et nos idées sur le voyage en particulier et la vie en général.
C’est l’heure du bilan financier aussi. Combien ça coûte ce genre de road trip? Eh bien, en voyageant à 2 en petite voiture (rappelez-vous que nous avons été surclassés dans une moyenne parce qu’il y avait un problème mécanique sur la petite), en dormant en tente (sans rien payer sauf une nuit en camping) et en mangeant en mode pique-nique, nous avons dépensé au total 920 dollars australiens, soit environ 640 € pour 9 jours, c’est-à-dire 35 € par jour et par personne. La location du véhicule représente exactement la moitié du budget, 320 €. Le reste pour l’essence (120 €), le ferry pour Bruny Island (environ 20 €), une nuit en camping (15 €) et les dépenses liées à l’alimentation, bouteille de gaz et bouteilles de vin incluses (165 € soit 12 € par jour et par personne).
Le lendemain, mercredi 10 mars, Tom et moi nous disons au revoir et nous souhaitons bonne chance pour la suite, en espérant nous croiser à nouveau sur la route. Je rends la voiture au loueur sans encombres et vais prendre possession de ma chambre en auberge de backpackers.
Voilà donc le récit de ce premier road trip terminé, avec presque un mois de retard… A priori ça vous a plu, j’en suis heureux. Peut-être même que ce récit servira à d’autres pour préparer leur voyage en Tasmanie… J’ai encore 2 autres road trips australiens à vous raconter en détails en attendant le quatrième, en Nouvelle-Zélande cette fois, pour lequel je viens de trouver une partenaire, comme je vous l’annonçais hier.

”image” Lunes 8 de marzo, por la mañana, trás una buena ducha y una buena noche sobre verdaderos colchones en casa de Brigitta, seguimos sus consejos y llegamos con antelación a Kettering para embarcar en el ferry. La travesía dura unos 20 minutos y desembarcamos al norte de Bruny Island, bautizada así en el honor del explorador francés Bruny d’Entrecasteaux.
Pusimos entonces el rumbo al sur, y después de unos kilómetros, la carretera se convirtió de tierra, con el océano por ambos lados. De hecho Bruny está compuesta de 2 partes unidas por un istmo estrechísimo de arena (con sólo la carretera y unas pequeñas dunas de ambos lados) llamado The Neck (el cuello). Encontramos sin problema la cabaña de Brigitta (foto 1), en Adventure Bay Road. El solar es inmenso. Los caballos y los perros deben estar a gusto aquí. El panorama es genial (foto 7). La mesa de picnic está bien colocada, hicimos buen uso de ella.
Por la tarde, nos dirigimos hacia la punta sur de la isla, Cape Bruny y su faro (foto 2). Ahí también los paisajes son admirables (fotos 3 y 8). Me recuerdan la bonita y apacible Enez-Eussa (nombre bretón de la isla llamada Ouessant en francés), ¿que opinan mis amigos bretones?
Luego volvimos a la cabaña y terminamos el día explorando el sendero costero, que pasa justo por delante (y por debajo) del solar, y la playa muy cercana donde las olas estallan sobre las barras de rocas (foto 9).
El martes 9 de marzon, ya es el último día de nuestro road trip. El plan consiste en una caminata de 2 horas y media en el South Bruny National Park. Nada más entrar por el sendero (foto 4), sorprendremos un wallaby (foto 10). Luego pasamos Grass Point que poco merece su nombre porque en esta punta casi no hay hierba, más nien hay rocas, unos árboles y… ¡mucha agua! (foto 5) La caminata tuvo luego otra dimensión elevándose a lo largo de magníficos acantilados (foto 11), saludando un extraño tótem natural (foto 6), hasta llegar a Fluted Cape a 272 metros de altitud. Esta vez había pensado en calibrar mi reloj altímetro en la salida y estuvo de acuerdo con los carteles del parque… Tom y yo nos paramos tantas veces a lo largo de la cuesta para admirar el paisaje que nos perdimos, cada uno pensando que él iba por delante de mi y al final le había adelantado sin que nos dimos cuenta… A muchos le sorprenderá aprender, por mi fama de no deportista, que hago excesos de velocidad en una caminata de (pequeña) montaña…  Al final, nos encontramos cerca del parking después de que haga la vuelta para encontrarle.
Tras la comida, dado que el tiempo se puso mal y para evitar de quedarnos a no poder hacer nada y madrugar el día siguiente para coger el primer ferry, decidimos recortar nuestra estancia en Bruny Island. Atravesamos entonces el Canal de Entrecasteaux (foto 12) y llegamos a Middleton, el « campo base » de Tom, donde trabaja desde su llegada a Tasmania. Muy amablemente, Brony, la dueña, me acogió también para pasar la noche. Lavamos el coche, limpiamos el interior y cenamos muy copiosamente.
También era hora para hacer el balance de este road trip. Muy positivo como ya lo he escrito al llegar a Hobart, tanto del punto de vista del conocimiento de nuevos horizontes, de animales salvajes nunca acercados aún, de personas muy interesantes, como del punto de vista de poder compartir todo eso con Tom, muy buen compañero de viaje con quien intercambiamos muchas impresiones y muchas ideas sobre los viajes en particular y la vida en general.
Era también hora del balance económico. ¿Cuánto cuesta este tipo de road trip? Pues viajando 2 personas con un coche pequeño (acordados que tuvimos un coche medio porque hubo un problema con el pequeño que nos dieron primero), durmiendo en la tienda de campaña (sin pagar nada salvo una noche en camping) y comiendo en modo picnic, hemos gastado en total 920 dólares australianos (640 €) para 9 días, es decir 35 € por día y persona. El alquiler del coche representa exactemente la mitad del presupuesto, 320 €. Lo demás para la gasolina (120 €), el ferry para Bruny Island (unos 20 €), una noche en camping (15 €) y por fin lo de la comida, bombona de gas y botellas de vino incluídas (165 € es decir 12 € por día y persona).
El día siguiente, miércoles 10 de marzo, Tom y yo nos despedimos y nos deseamos buena suerte para lo que sigue, esperando volver a encontrarnos de camino. Devolvi el coche sin problema y tome una cama en un hostal de mochileros.
Pues ya está terminado el cuento de este primer road trip, con casi un mes de retraso… Parece que os gustó, me alegro. Incluso puede que este cuento sirva a algunos a la hora de preparar su viaje a Tasmania… Aún me quedan 2 otros road trips australianos para contaros en detalles, esperando el cuarto, en Nueva Zelanda para cambiar, por el cual acabo de encontrar una compañera de viaje, como os lo anunciaba ayer.

Lundi 8 mars au matin, après une bonne douche et une bonne nuit sur de vrais matelas chez Brigitta, nous suivons ses conseils pour arriver en avance à

Kettering afin d’embarquer sur le ferry. La traversée dure une vingtaine de minutes et nous débarquons au nord de Bruny Island, baptisée ainsi en l’honneur

de l’explorateur français Bruny d’Entrecasteaux.
Nous prenons alors la direction du sud et, après quelques kilomètres, la route perd son asphalte et nous avons l’océan des 2 côtés. Bruny est en fait

composée de 2 parties reliées par un isthme très étroit : la route et les dunes de chaque côté. Nous trouvons sans peine la cabane de Brigitta (photo 1), sur

Adventure Bay Road. Le terrain est immense. Les chevaux et les chiens doivent se plaire ici! La vue est imprenable (photo XXX). La table de pique-nique est

idéalement placée, nous en ferons bon usage.
Après-midi, direction la pointe sud de l’île, Cape Bruny et son phare (photo XXX). Là encore les paysages sont admirables (photos XXX et XXX). Ils me

rappellent Ouessant, qu’en pensent mes amis bretons?
Puis nous revenons à la cabane et terminons la journée en explorant le sentier côtier juste en-dessous du terrain et la plage toute proche où les vagues

s’éclatent sur les avancées rocheuses (photo XXX).
Mardi 9 mars, c’est le dernier jour de notre road trip. Au programme, une marche de 2 heures et demi dans le South Bruny National Park. Dès le début du

sentier (photo XXX), nous surprenons un wallabi (photo XXX). Puis nous passons Grass Point qui ne mérite guère son nom car sur cette pointe il n’y a

quasiment pas d’herbe, plutôt de la roche, quelques arbres et… beaucoup d’eau! (photo XXX) La marche prend ensuite une toute autre dimension en s’élevant

le long de superbes falaises (photo XXX) jusqu’à atteindre Fluted Cape à 272 mètres d’altitude. Pour une fois, j’ai pensé à calibrer ma montre altimètre au

départ et elle est d’accord avec la signalétique de parc… Tom et moi nous sommes tellement arrêtés souvent le long de l’ascension pour contempler le

paysage que nous nous sommes perdus, pensant tous les 2 que lui était devant et moi derrière et finalement je l’ai dépassé sans qu’on s’en aperçoive…

Beaucoup seront surpris d’apprendre, ma réputation peu sportive étant passée par là, que je fais des excès de vitesse en randonnée de (petite) montagne!

Bref, on se retrouvera quand même à l’approche du parking après que j’ai fait demi-tour pour repartir à sa rencontre.
Après le déjeuner, vu le temps plus que menaçant, pour éviter de rester à ne rien faire cette après-midi et nous lever aux aurores demain matin pour prendre

le premier ferry, nous décidons d’écourter notre séjour sur Bruny Island. Nous rejoignons Middleton, le « quartier général » de Tom, où il travaille depuis son

arrivée en Tasmanie. Très gentiment, Brony, la patronne, m’accueille aussi pour la nuit. Nous lavons la voiture, nettoyons l’intérieur et dînons très

copieusement.
C’est aussi l’heure de faire le bilan de ce road trip. Très positif comme je l’ai déjà écrit (XXX), tant sur le point de vue de la découverte de nouveaux

horizons, d’animaux sauvages jamais approchés encore, de personnes fort intéressantes, que sur celui du partage avec Tom, très bon compagnon de route avec

lequel nous avons échangé pas mal de points de vue et autres réflexions sur le voyage en particulier et la vie en général.
C’est l’heure du bilan financier aussi. Combien ça coûte ce genre de road trip? Eh bien donc, en voyageant à 2 en petite voiture (rappelez-vous que nous

avons été surclassés dans une moyenne parce qu’il y avait un problème mécanique sur la petite), en dormant en tente (sans rien payer sauf une nuit en

camping) et en mangeant en mode pique-nique, nous avons dépensé au total 920 dollars australiens, soit environ 640 € pour 9 jours, c’est-à-dire 35 € par jour

et par personne. La location du véhicule représente exactement la moitié du budget, 320 €. Le reste pour l’essence (120 €), le ferry pour Bruny Island

(environ 20 €), une nuit en camping (15 €) et les dépenses liées à l’alimentation, bouteille de gaz et bouteilles de vin incluses (165 € soit 12 € par jour

et par personne).
Le lendemain, mercredi 10 mars, Tom et moi nous disons au revoir et nous souhaitons bonne chance pour la suite, en espérant nous croiser à nouveau sur la

route. Je rends la voiture au loueur sans encombres et vais prendre possession de ma chambre en auberge de backpackers.
Voilà donc le récit de ce premier road trip terminé. A priori ça vous a plu, j’en suis heureux. Peut-être même que ce récit servira à d’autres pour préparer

leur voyage en Tasmanie… J’ai encore 2 autres road trips à vous raconter en détails en attendant peut-être le quatrième, en Nouvelle-Zélande cette fois,

pour lequel je suis en train de chercher des partenaires.

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Road trips, Tasmania. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Road trip Tasmania : jours 8 et 9 / días 8 y 9

  1. Juan dit :

    Wow! Bonitos sitios! Muy bien esos 272m, la siguiente de 500 y a ritmo constante, que los excesos de velocidad acaban ahogando… 🙂

  2. Juan dit :

    Ya te digo si me da rabia, todo se andará… 🙂
    Disfrútala!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s