Mon billet « tour du monde » à moi / Mi billete « vuelta al mundo » mío

”image” Debido al tamaño de este artículo, daré un resumen en castellano próximamente. Disculpad las molestias… e intentad leerlo en francés mientras. Seguro que entendáis lo esencial.

”image” On ne voulait pas me le donner… ni même me le vendre… mais finalement je l’ai eu, mon billet « tour du monde »! 🙂

Juste avant les fêtes, j’avais en effet opté pour cette formule, plutôt que pour des vols secs m’obligeant soit à payer des allers simples au prix des allers-retours, soit à revenir faire un break en France et Espagne pendant l’été, option que j’envisageais à un moment notamment pour assister à des mariages d’amis et autres fêtes de famille, mais qui s’est avérée à la fois contraignante pour mon projet et coûteuse en euros.

Un billet « tour du monde »… mais qu’est-ce donc ? Eh bien, cela consiste en l’achat d’une succession de trajets (jusqu’à 16 vols ou « secteurs de surface ») auprès de l’une des alliances de compagnies aériennes (OneWorld, SkyTeam, Star Alliance, etc.), partant d’un point donné pour y revenir à la fin en respectant certaines conditions telles que : durée totale du voyage comprise entre 10 jours et 1 an, ne croiser qu’une seule fois chacun des océans atlantique, pacifique ou indien, ce qui veut dire tourner toujours dans le même sens d’un continent à l’autre (parfois même le sens est – ouest ou ouest – est doit être respecté à l’intérieur même des continents), itinéraire fixé dès l’achat mais modifiable moyennant des frais, dates fixées aussi mais modifiables sans frais sous réserves des places disponibles (il y a sur chaque vol un quota de voyageurs en billet « tour du monde »), etc. Enfin, le prix dépend principalement de la distance parcourue (par tranches : 26000, 29000, 34000 ou 39000 miles). OneWorld offre en plus une autre option tarifaire basée tout simplement sur le nombre de continents visités.

J’ai donc commencé par faire des simulations sur les sites de ces alliances, notamment celui de OneWorld, particulièrement bien fait même s’il est exclusivement en anglais. Et j’ai vite eu confirmation de l’évidence : compte tenu de mes cibles, l’Australie et l’Amérique du Sud, donc beaucoup de distance à parcourir mais peu de continents, l’intérêt pour l’option originale de OneWorld l’emportait haut la main! Je pensais alors m’en tirer pour 2050 € alors qu’un aller-retour Paris-Sydney vaut à lui seul 1100 €. Et puis, l’alliance OneWorld est au top en matière de lignes aériennes couvertes avec des compagnies particulièrement intéressantes pour moi, telles que British Airways, Iberia, Lan (pour l’Amérique du Sud) et Qantas (la compagnie australienne).

OneWorld offre même la possibilité d’acheter son billet tour du monde directement sur internet mais je préférais avoir le conseil d’un professionnel, l’explication ou la confirmation de certaines règles. Et puis, de toute façon, dans mon cas, le système ne me validait pas mon parcours ou ne m’offrait pas des vols qui, en simulation, étaient bien disponibles. Je pensais donc profiter de mes passages par les aéroports pour les vacances de Noël pour faire cet achat, en me disant qu’à guère plus d’un mois avant le grand départ, il était peut-être temps. Premier essai à Lyon Saint-Exupéry au comptoir British Airways : « On ne vend pas ça ici, Monsieur. Appelez ce numéro… » surtaxé bien entendu! Deuxième essai à l’arrivée à Madrid-Barajas, chez Iberia : grosso modo la même réponse en espagnol, avec un numéro surtaxé espagnol! Je me mets donc à chercher si par hasard Qantas a des bureaux de vente à Madrid. Je trouve une adresse… à 2 pas de chez moi, sur le chemin du travail. Encore une coïncidence qui me fait dire que ma voie est bonne!

Bien décidé à régler ça avant la fin de l’année, je décide donc d’y passer le 31 à la première heure. Accueil très chaleureux et très pro à la fois, bureaux feutrés, cartes de l’Australie aux murs, maquettes d’avions aux couleurs de Qantas… En un peu plus d’une heure, l’affaire est conclue… moyennant près de 3000 €. Je n’avais pas remarqué que le prix trouvé sur internet était hors taxes et je n’avais pas pensé qu’une simple escale technique (inévitable) en Asie allait me faire passer au tarif 4 continents. Mais bon, même avec ce supplément, c’est dans mon budget et c’est largement intéressant par rapport à toutes les autres formules.

Et puis encore un signe positif, je ne sais pas si c’est à attribuer aux personnes qui ont traité mon dossier, à la compagnie Qantas ou à l’Australie, mais la qualité de service est au top : on m’offre un café, on me remet mon itinéraire avec tous les détails, y compris le type de restauration à bord, en français et dans une pochette plastifiée et on me dit qu’en cas de soucis au comptoir de quelque compagnie que ce soit et dans quelque pays que ce soit pour effectuer un changement de dates par exemple, je n’aurai qu’à leur adresser un mail et il me feront le changement eux-mêmes. Total respect!

Et enfin… il y a la cerise sur le gâteau… mais comme j’ai déjà écrit très long… ça sera pour la prochaine fois, demain peut-être. Je vous indiquerai d’ailleurs le détail de mon billet avec les différents vols et « secteurs de surface ».

A très bientôt, donc!

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Australia, Préparatifs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mon billet « tour du monde » à moi / Mi billete « vuelta al mundo » mío

  1. Nathalie dit :

    Bravo ! comme quoi internet, c’est bien, mais discuter avec les personnes (lorsqu’elles sont accueillantes en plus) c’est encore mieux. Peut-être pourras-tu négocier une ristourne ou un petit voyage bonus auprès de Qantas si un parmi nous fait le grand saut suivant ton exemple ! Est-ce que tu vas prendre un A380 ? j’ai fait une visite pendant mes vacances à Toulouse sur le site d’assemblage, et c’est très intéressant. Si tu comptes en parler dans ton prochain billet, j’attendrai patiemment l’info 😉 A plus Rémy, merci encore, bises, Nathalie

    • Rémy LASSET dit :

      Bravo à toi Nathalie. Je crois bien que tu as deviné à quoi ressemble la cerise sur mon gâteau! Les détails seront dans le prochain article, ou peut être le suivant car l’actualité se bouscule et les sujets ne manquent pas… Déjà!
      Et concernant Qantas, tu as une bonne idée. Si des lecteurs de mon blog sont intéressés par Qantas, je peux peut-être les « parrainner » auprès de la représentation madrilène… Merci à toi, besos.

  2. Don Diego de la Vega dit :

    Hola Rémy,

    Je viens de prendre le temps de lire les articles (désolé mais j’avais du retard). Et bien …que de bonnes choses en perspective pour toi. Bonne chance petit veinard. Merci pour tes voeux, et je te souhaite en retour une bonne année 2010, remplie de rencontres et d’aventures. A bientôt, et surtout ne change rien !

    • Rémy LASSET dit :

      Muchas gracias Don Diego. Ben moi je relisais tes lettres mystérieuses d’il y a un peu plus de 5 ans en faisant du tri l’autre jour…
      On se voit entre le 4 et le 9 février. J’ai hâte de commencer mon tour du monde à Brest… vraiment!
      Bonne année à toi et ta famille… sans oublier ton fidèle Bernardo! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s