Nouvel an, rythme soutenu / Año nuevo, ritmo elevado

”image” Resumen por abajo

”image” J’ai l’habitude d’avoir un petit « coup de mou », d’être un peu éteint pour les fêtes du nouvel an, principalement à cause de la fatigue accumulée par le travail puis les fêtes de Noël et excès associés, le tout dans un contexte de climat hivernal. Eh bien, cette année, j’ai été mis à rude épreuve… mais même si j’ai été quelque peu indisposé, et maintenant un peu enrhumé, je m’en sors plutôt bien, finalement! 🙂

Les fêtes de Noël avaient pourtant été dignes de ce nom, à commencer par le dîner péruvien entre collègues à Madrid pour finir en famille en Bourgogne, gastronomie comprise. On avait même trouvé dans la période des occasions supplémentaires de déboucher de bonnes bouteilles

La suite n’a pas manqué de rythme, jugez plutôt :

  • retour à Madrid lundi 28 après-midi, arrivée d’amis bordelais le soir même,
  • reprise du boulot (si, si) mardi 29 puis dîner bien sympa et bien arrosé (encore!) à la maison avec mes amis,
  • un petit répit le mercredi 30 mais une nuit pas terrible (le fameux contre-coup des excès gastronomiques et alcoolisés, ajouté au bruit de la tempête),
  • achat de mon billet tour du monde jeudi 31 au matin (oui, oui, j’y reviendrai en détails), boulot (un peu mais pas trop), sieste (encore pas terrible pour les mêmes raisons que la nuit précédente),
  • dîner à la maison avec un bon foie-gras et un excellent Sauternes apportés directement du terroir par mes amis, puis « petit » tour en ville pour participer au traditionnel rassemblement madrilène sur la place Puerta del Sol et manger 12 raisins sur les 12 coups de minuit (encore faudrait-il que les milliers de personnes présentes permettent de les entendre…), continuer de bar en bar avec plusieurs groupes d’italiens, suisses et même 2 australiennes rencontrés sur la place, terminer par un bon « chocolate con churros » à la chocolaterie San Ginés et rentrer par le 1er métro exceptionnellement décalé à 7 heures du matin le 1er janvier…
  • arrivée le 1er janvier au soir de Jeremy, mon pote australien qui, après son séjour de 3 mois à Granada, vient visiter Madrid avant de rentrer dans son pays, petite soirée tapas en ville avec tous mes invités,
  • départ des bordelais le 2 au matin, Jeremy part visiter le musée Reina Sofia et moi je commence la série des « adieux » avec mes amis espagnols, en l’occurence un petit café à l’aéroport avec Juan et Noelia en attendant leur avion pour Edinburgh où ils habitent depuis plus de 2 ans (des voyageurs dans l’âme aussi!) puis je travaille aux préparatifs du voyage, et enfin je retrouve Jeremy en ville pour quelques tapas et un petit tour sur le Paseo del Prado.

Et ça continue, entre moments de fêtes et préparatifs… Aujourd’hui, je vais tâcher d’avancer encore dans mes préparatifs pendant que Jeremy visite le Museo del Prado. Demain et après-demain, boulot la journée et soirées avec Jeremy, pour lui faire connaître Madrid et pour qu’il me donne encore quelques tuyaux pour l’Australie. Mercredi, jour férié (les Rois), il prend l’avion le matin et je vais encore tâcher de bosser aux préparatifs, notamment le tri de mes affaires… Sans compter d’autres rencards pour se souhaiter la bonne année et se dire au revoir autour d’un verre ou d’un café avec des amis exilés de Madrid mais de passage pour les fêtes.

En bref, je ne m’ennuie pas… et j’espère bien que ça continuera comme ça toute l’année… avec quelques moments de repos quand même! 🙂

”image” Suelo tener un bajón de forma durante las fiestas del año nuevo, principalmente por el cansancio acumulado en el trabajo, por las Navidades (que se celebrarón sin moderación), por el tiempo invernal, etc. Este año no hace excepción pero, al final, lo llevo bastante bien…

Lo que ha seguido no ha faltado de ritmo, entre visitas de amigos franceses y del viajero australiano conocido en Granada, buenas comidas con buenos vinos, trabajo (de vez en cuando), compra de mi billete de vuelta al mundo, una nochevieja muy madrileña con mis amigos, desde las uvas en la Puerta del Sol hasta el chocolate con churros en la chocolatería San Ginés a las 6 de la madrugada, otros preparativos para mi viaje, noches de tapeo en Madrid, quedadas de feliz año y de despedida con amigos españoles de paso por Madrid para las fiestas, etc.

En breve, no me aburro para nada… y cuento que siga así todo el año… con unos momentos de descanso a pesar de todo 🙂

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Australia, Gastronomie, Préparatifs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nouvel an, rythme soutenu / Año nuevo, ritmo elevado

  1. Milhaud dit :

    Ni falta hace que te aburras. A disfrutar como un enano de estos últimos días preparándote para disfrutar aún más durante prácticamente un año.

    Ya te contaré cuando sepa qué día me paso por Madrid (aún por concretar).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s