Beds Are Burning : 22 ans après, « les lits brûlent » à Copenhague

”image” Resumen por abajo

”image” Il y a quelques jours, j’apprenais que de nombreux artistes et personnalités du monde entier, un peu à la façon du groupe USA for Africa avec We Are The World en 1985, se sont réunis pour une reprise de la chanson Beds Are Burning. Le thème de cette reprise collective et humanitaire, c’est la Conférence des Nations-Unies sur le Changement Climatique qui se tiendra à Copenhague à partir de lundi et jusqu’au 18 décembre.

J’ai toujours été particulièrement sensible à cette cause, et au développement durable en général, mais j’ai aussi toujours apprécié cette chanson et ce groupe que j’ai toujours associés à l’Australie, aux grands espaces, au Voyage…

Je me souviens alors du début des années 90, lorsque j’étais étudiant. Je me souviens des musiques qui m’accompagnaient sur mon walkman lors des voyages en train entre Grenoble et la Bourgogne. En bonne place figurait l’album Blue Sky Mining du groupe rock australien Midnight Oil. Cet album parlait des sujets environnementaux mondiaux (déforestation, pluies acides, etc.) mais j’avoue que je prêtais surtout attention à la musique qui accompagnait très bien le défilement des paysages champêtres et montagnards à la vitesse du train…. Parmi les titres, je mets en gras mes préférés : Blue Sky Mine, Stars of Warburton, Bedlam Bridge, Forgotten Years, Mountains of Burma, King Of The Mountain, River Runs Red, Movers and Shakers, One Country et Antarctica

Et puis je connaissais aussi, bien sûr, le succès de l’année 1987 du même groupe, Beds Are Burning (« les lits brûlent »), la version originale, une chanson prônant la restitution des terres volées aux aborigènes d’Australie.

Dans la reprise d’aujourd’hui, les textes sont modifiés. Ils parlent maintenant de la nécessaire mobilisation pour lutter contre le changement climatique. Mais finalement, cette reprise garde à la fois la dimension universelle et humanitaire de l’original, et aussi le lien avec son origine australienne. Car en Australie plus qu’ailleurs peut-être, comme le dit Kofi Annan en introduction, « le changement climatique a un réel impact dans la vie des individus et des communautés ». Nul doute que j’y reviendrai lors de mon périple.

Le collectif d’artistes et de personnalités compte, outre Kofi Annan et Desmond Tutu (2 Prix Nobel de la Paix!), Duran Duran, Scorpions, Eric Serra, Yannick Noah, Marion Cotillard, Milla Jovovich, Vincent Perez, Guillaume Canet, etc.  Tout ce beau monde a réalisé cette reprise pour la campagne de TckTckTck, « alliance mondiale sans précédent d’organisations de la société civile, de syndicats, de groupes religieux et de gens comme vous, qui appellent tous à la signature d’un accord sur le changement climatique ambitieux, juste et obligatoire. Si nous sommes nombreux à nous manifester, les dirigeants du monde nous écouterons. »

Je fais partie des signataires de la pétition qui a déjà rassemblé prêt de 10 millions de signatures : « je suis prêt pour que nos dirigeants signent, à Copenhague, un accord mondial ambitieux, juste et contraignant« .

Vous aussi ? Alors, signez ici !

”image” Este artículo trata de la canción Beds Are Burning, originalmente del grupo rock australiano Midnight Oil, y de su nueva versión cantada por un colectivo de artistas y personalidades en el marco de una campaña mundial de apoyo a la lucha contra el cambio climático, con motivo de la cumbre de las Naciones Unidades sobre el cambio climático. También recuerdo el album Blue Sky Mining y sus canciones que me inspiraban ya, cuando les escuchaba a principios de los años 90, Australia, los grandes espacios naturales, el Viaje, etc.

A propos Rémy

FR - Voyageur, blogueur, citoyen du monde, humaniste écologiste, nomade digital. ES - Viajero, bloguero, ciudadano del mundo, humanista ecologista, nómada digital. EN - Traveler, blogger, citizen of the world, humanist and ecologist, digital nomad.
Cet article a été publié dans Australia, Environment, Music. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Beds Are Burning : 22 ans après, « les lits brûlent » à Copenhague

  1. el isleño cabron dit :

    kiero una foto con un canguro y luego te kiero vestido como cocodrilo dandy!

  2. Óscar dit :

    Un poco más de música australiana:

    😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s